Browsed by
Étiquette : prophète

En Avent, le prophète Baruch

En Avent, le prophète Baruch

2ème dimanche de l’Avent (Ba 5, 1-9)

Jérusalem, quitte ta robe de tristesse et de misère, et revêts la parure de la gloire de Dieu pour toujours, enveloppe-toi dans le manteau de la justice de Dieu, mets sur ta tête le diadème de la gloire de l’Éternel. Dieu va déployer ta splendeur partout sous le ciel, car Dieu, pour toujours, te donnera ces noms : « Paix-de-la-justice » et « Gloire-de-la-piété-envers-Dieu ».

Debout, Jérusalem ! tiens-toi sur la hauteur, et regarde vers l’orient : vois tes enfants rassemblés du couchant au levant par la parole du Dieu Saint ; ils se réjouissent parce que Dieu se souvient. Tu les avais vus partir à pied, emmenés par les ennemis, et Dieu te les ramène, portés en triomphe, comme sur un trône royal.

Car Dieu a décidé que les hautes montagnes et les collines éternelles seraient abaissées, et que les vallées seraient comblées : ainsi la terre sera aplanie, afin qu’Israël chemine en sécurité dans la gloire de Dieu. Sur l’ordre de Dieu, les forêts et les arbres odoriférants donneront à Israël leur ombrage ; car Dieu conduira Israël dans la joie, à la lumière de sa gloire, avec sa miséricorde et sa justice.

télécharger

Read More Read More

En Avent, le prophète Jérémie

En Avent, le prophète Jérémie

1er dimanche de l’Avent (33,14-16)

Voici venir des jours – oracle du Seigneur – où j’accomplirai la parole de bonheur que j’ai adressée à la maison d’Israël et à la maison de Juda : En ces jours-là, en ce temps-là, je ferai germer pour David un Germe de justice, et il exercera dans le pays le droit et la justice. En ces jours-là, Juda sera sauvé, Jérusalem habitera en sécurité, et voici comment on la nommera : «Le-Seigneur-est-notre-justice.»

télécharger

La prison de Jérémie et les ruines de Jérusalem

Horace Vernet, Jérémie, 1844

Nous sommes dans les années 590 avant J.C. Et ces paroles d’Espérance retentissent depuis une prison, celle du prophète Jérémie détenu dans la cour de garde (33,1). Nabuchodonosor et ses armées ont mis Jérusalem en ruine, une première fois en 597. Elle n’est plus qu’un désert sans hommes ni bétail (33,10). Mais Jérémie ne soutient pas les élans nationalistes de ses concitoyens. Pour lui et le Seigneur, la prochaine victoire babylonienne et le pillage de Jérusalem1 sont inéluctables : Je vais livrer cette ville aux mains du roi de Babylone qui la prendra (32,3). On imagine bien que ces paroles ne plurent ni au roi, ni au peuple.

Read More Read More

Ce site utilise quelques cookies

Merci de valider l'acceptation des cookies. Vous pouvez aussi refuser leur usage, tout en continuant à visiter ce site.