Jésus fait son cinéma

Les films du Jésus sont pléthores, plus encore si l’on ajoute ceux qui font intervenir celui-ci en second plan, comme pour Ben-Hur, par exemple. La liste ci-dessous ne se veut pas exhaustive. Elle reprend les films que j’ai moi-même vu et pour lesquels je peux apporter un avis.

Sommaire :

Liste établie à partir de la page du site Wikipédia : Liste de films où apparaît le personnage de Jésus

Les critiques vidéos ont été enregistrées durant la période de confinement en mars-avril 2020, durant laquelle j’avais présenté ces films sur les réseaux sociaux. Ceci explique le côté amateur et négligé (du vidéaste 😀 ), désolé.

1895-1935 Au temps du cinéma muet

Vie et Passion de Jésus Christ - 1898

Un avis rapide : Premier film sur Jésus. Sortie des studios des frères Lumières, l’œuvre comporte 13 tableaux inspirés par la pieuse ‘histoire sainte’ des catéchismes.

Le Christ marchant sur les flots - 1899

pas de vidéo disponible
  • de Georges Méliès (France)
  • 1899
  • Georges Méliès (Jésus)
  • ?? mn
  • muet, N&B
  • pas de vidéo disponible

Un avis rapide : (à venir)

La vie et passion de Jésus-Christ - 1902

  • de Ferdinand Zecca et Lucien Nonguet (France)
  • 1902
  • Jacques Normand (Jésus), Julienne Mathieu (Marie)
  • 44mn
  • muet, N&B – scènes colorisées à la main  
  • → voir le film (archive.org)

Un avis rapide : Avec dix tableaux colorisés, le film de Zecca et Noguet constitue, d’une certaine manière, le premier long métrage « en couleur » de l’histoire du cinéma. Le scénario reprend les traditionnels épisodes de la vie de Jésus selon l’ ‘histoire sainte’.

Naissance, vie et mort du Christ - 1906

Un avis rapide : Alice Guy est la première femme réalisatrice de cinéma. Son film sur  Jésus est considéré comme le premier péplum de l’histoire du cinéma. Le scénario composé de 25 scènes insiste sur les personnages féminins des évangiles.

De la crèche à la croix - 1912

Un avis rapide : (à venir)

Intolérance - 1916

Un avis rapide : Il ne s’agit pas d’un film sur Jésus, mais – comme le titre l’indique – sur l’intolérance avec quatre sujets. Le second volet montre rejet du Christ par les pharisiens. La première époque se déroule au XXe s. et rapporte l’histoire d’un homme accusé à tort d’un meurtre. Le troisième époque raconte le massacre de la saint Barthélémy (1572) et la quatrième le chute de Babylone (-539).

Christus - 1916

Un avis rapide : (à venir)

Pages arrachées au livre de Satan - 1920

Un avis rapide : A la manière de Griffith (Intolérance), Dreyer met en scène un film en quatre tableaux sur la trahison et le mal débutant avec la trahison de Judas.

I.N.R.I. - 1923

Un avis rapide : (à venir)

Le roi des rois - 1927

Un avis rapide : (à venir)

1935-1942 Les premiers Jésus "parlant"

Golgotha - 1935

Un avis rapide : Il s’agit là du premier film parlant consacré à la vie de Jésus. Duvivier se focalise sur la passion du Christ.

Jésus de Nazareth - 1942

Un avis rapide : (à venir)

D'Hollywood à Broadway (1951-1973)

The Living Christ Serie - 1951

Un avis rapide : (à venir)

Le jour du triomphe - 1954

  • The Day of Triumph
  • film  de John T. Coyle & Irving Pichel (USA)
  • 1954
  • adapté de la série The living Christ (cf. ci-dessus)
  • 167 mn
  • Robert Wilson (Jésus),
  • Couleur 
  • → voir le film (archive.org)

Un avis rapide : Un film, adapté de la série The living Christ (cf. supra) et qui représente le début des productions hollywoodiennes sur Jésus.

Le rois des rois - 1961

  • King of Kings
  • de Nicholas Ray (USA)
  • King of kings
  • 1961
  • Jeffrey Hunter (Jesus)
  • 168 mn
  • → VOD

Un avis rapide : un film qui veut souligner le rôle de la présence romaine et son influence dans « l’affaire Jésus ».
Une réussite dans le genre.

La plus grande histoire jamais contée, 1965

  • The Greatest Story Ever Told
  • de Georges Stevens (USA)
  • d’après le livre de Fulton Oursler
  • 1965
  • Max von Sydow (Jesus)
  • 225 mn
  • → VOD / DVD

Un avis rapide : Une belle distribution qui met en avant, aux côtés de Jésus, Hérode et Jean le Baptiste. Un peu long.

Jésus Christ superstar - 1973

  •  Jesus Christ superstar
  • Film musical de Norman Jewison (USA)
  • d’après la comédie musicale de Llyod Weber &Tim Rice
  • 1973
  • Ted Neeley (Jesus)
  • 108 mn
  • → VOD

Un avis rapide : Une très bonne comédie musicale. Certes un peu ‘hippie’ mais tournée en 1973, ça se comprend. Le film s’intéresse tout autant à Jésus confrontée aux autorités religieuses du Temple, mais aussi à Judas qui ne comprend plus son ‘ami’ qui se prend pour Dieu. Un film chantant et dansant, à voir.

Italie (1964-1977)

L'évangile selon Saint Matthieu - 1964

  •  Il Vangelo secondo Matteo
  • de Pier Paolo Pasolini (Italie)
  • 1964
  • Enrique Irazoqui (Jesus)
  • 137 mn
  • → VOD

Un avis rapide : Ce film est considéré par tous, cinéastes professionels compris, comme un véritable chef d’oeuvre. En noir et blanc, certes mais un « Jésus » grave et haut en couleur. Les portraits burinés des foules donnent du réalisme à ce Messie qui vient soulager les souffrances;

Le Messie - 1975

Un avis rapide : (à venir)

Jésus de Nazareth - 1977

  •  Jesus of Nazareth
  • Mini série de Franco Zeffirelli (Italie)
  • 1977
  • Robert Powel (Jesus)
  • 371 mn
  • → VOD

Un avis rapide : C’est le ‘grand classique’ populaire à succès portés par de belles images. Un divertissement familial, mais que je trouve un peu ‘mièvre’.

Un autre regard (1988-2004)

La dernière tentation du Christ - 1988

  • The Last Temptation of Christ
  • de Martin Scorsese (Italie)
  • d’après l’œuvre de Níkos Kazantzákis
  • 1988
  • William Dafoe (Jesus)
  • 164 mn
  • → VOD

Un avis rapide : (à venir)

Jésus - 1999

Jésus, Moati, 1999
pas de vidéo disponible
  • téléfilm de Serge Moati (France)
  • 1999
  • Arnaud Giovaninetti  (Jesus)
  • 105 mn
  • → VOD / DVD

Un avis rapide : (à venir)

Il était une fois Jésus - 2000

  • The miracle maker
  • Film d’animation de Derek Hayes et Stanislav Sokolov (Rus)
  •  The Miracle Maker
  • 2000
  • Ralf Fiennes (Jesus)
  • 92 mn
  • → VOD

Un avis rapide : Une très bonne réussite dans le genre animation. Jésus y est souriant, amical. Le film suit la  fille de Jaïre, guérie par Jésus, curieuse et admirative.

La passion du Christ - 2004

  • The Passion of the Christ
  • de Mel Gibson (USA)
  •  The Passion of the Christ
  • 2004
  • Jim Cavieziel (Jesus)
  • 127 mn

A EVITER

Un avis éclairé du service catholique biblique :

G. Billon, Cahiers Évangile 129, 2004, p. 99

Lire aussi les controverses : sur wikipedia

The chosen (série) 2017-...

  • série créé par Dallas Jenkins (USA)
  • 16 épisodes (50mn) en 2 saisons (7 prévues)
  • 2017-
  • Jonathan Roumie (Jesus)
  • → voir la série

Un avis rapide : (à compléter) Une série (évangélique) avec un projet d’évangélisation affiché, tout en insistant sur la judaïté de Jésus.  Outre les quelques erreurs d’ordre socio-historique, le récit insiste beaucoup sur les aspects merveilleux et miraculeux.

Jésus 'figurant'... ou en arrière plan

Ben-Hur - 1905

Un avis rapide : (à venir)

La Tunique - 1953

  • The Robe
  • de Henry Koster (USA)
  • adapté du roman de Lloyd C. Douglas
  • 1953
  • 90mn
  • Richard Burton (Marcellus), Donald C. Klune (Jésus)
  • → VOD

Un avis rapide : (à venir)

The Power of the Resurrection - 1958

Un avis rapide : (à venir)

Ben-Hur - 1959

  • de William Wyler (USA)
  • d’après le roman de Lewis Wallace (1880)
  • 1959
  • 214mn
  • Charlton Heston (Ben Hur), Claude Heater (Jésus)
  • → VOD

Un avis rapide : (à venir)

Barabbas - 1959

  • de Richard Fleischer (USA/ITA)
  • 1959
  • 132mn
  • Anthony Quinn (Barabbas), Roya Mangano (Jésus)
  • → VOD

Un avis rapide : (à venir)

Monty Python : La vie de Brian - 1979

  • Monty Python’s Life of Brian
  • de Terry Jones (Roy.Uni)
  • 1979
  • 93mn
  • Graham Chapman (Brian), Ken Colley (Jésus)
  • → VOD
 

Un avis rapide : (à venir)

Jésus de Montréal - 1989

  • de Denys Arcand (Canada)
  • 1989
  • 119mn
  • Lothaire Bluteau (Daniel/Jésus)
  • → VOD

Un avis rapide : (à venir)

La Résurrection du Christ - 2016

  • Risen
  • de Kevin Reynolds (USA)
  • 2016
  • 107mn
  • Joseph Fiennes (Clavius), Cliff Curtis (Jésus)
  • →  VOD

Un avis rapide : Oh là là !!! Pitoyable. Un scenario digne du prosélytisme évangélique US. Critique plus précise à venir.

Ciné-portraits de Jésus

Les acteurs qui ont prêté leurs traits à Jésus de Nazareth.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.