L'Apocalypse, d'hier à demain

Cette série présente deux volets.
Le premier s’intéresse à l’exégèse littéraire, historique et religieuse du livre de l’Apocalypse.
Le second vous fait entendre les aspects culturels, présents dans différentes œuvres, depuis le moyen-âge jusqu’à la science-fiction.

Quel est ce livre de l’Apocalypse selon Jean, bien mystérieux, qui laisse encore son empreinte dans beaucoup d’œuvres culturelles et artistiques (ciné, littérature, musique…) ?

  • Nombre d’épisodes : 25 (exégèse : 14 | culture : 11)
  • Durée totale : 10h 05 mn (exégèse : 3h 40mn  culture : 6h 25mn)
  • Durée moyenne d’un épisode : 17mn (exégèse : 16mn | culture : 35mn)
  • Transcription : à venir

Exégèse du livre

Apocalypse et culture

Présentation de la série.
Le mot « apocalypse ». Le livre biblique. L’apocalypse dans la culture.

Aux sources de l’Apocalypse, il y a d’autres apocalypses. Une littérature apocalyptique s’est développée dans le judaïsme depuis le IInd siècle avant notre ère.

Qui est ce Jean, visionnaire privilégié de la révélation divine ? D’où et pour qui a-t-il écrit ce livre ? (Ap 1)

Le livre de l’Apocalypse de Jean s’organise autour de quatre septénaires. Il use également d’un symbolisme caractéristique de la littérature apocalyptique.

Le premier des septénaires est constitué de sept messages adressés à sept églises. (Ap 1-3)

Tout commence par une vision céleste dans laquelle Jean de Patmos contemple le trône divin et un livre scellé de sept sceau. (Ap 4-5)

L’agneau ouvre les sceaux du livre, déclenchant d’abord la venue des quatre cavaliers de l’Apocalypse (Ap 6-8,1)

L’ouverture du septième sceau introduit le septénaire des sept trompettes déclenchant une suite de catastrophes… (Ap 8-11)

Le livre introduit maintenant une nouvelle série de personnages : un dragon, une femme et plus tard deux bêtes.

Après la femme et le dragon, la description des deux bêtes vient rejoindre l’actualité de Jean de Patmos. Deux bêtes acharnés contre le dessein de Dieu.

Sept anges déversent, chacun, la coupe de la colère de Dieu.  Les sept fléaux atteignent la bête et la grande cité de Babylone : Rome et l’oppression impériale.

J.C. Schmitt, historien

Voici la fin définitive du Mal, de l’antique serpent, Satan, sous les coups d’un mystérieux chevalier blanc.

Le dragon, la bête et ses serviteurs sont annihilés. Un monde nouveau apparaît : une Jérusalem nouvelle.

CONCLUSION : analyse du chemin parcouru, et de la suite à parcourir.

Les œuvres citées

ART ET ICONOGRAPHIE

ROMANS ET ESSAIS

  • Jean-Baptiste Cousin de Grainville, Le dernier homme, 1805
  • Mary Shelley, Le dernier homme, 1826
  • J.R.R. Tolkien
    Ref. aux Editions Christian Bourgois : https://bourgoisediteur.fr/auteur/tolkien
    • Roverandom (Ed. posth. 1998)
    • Monsieur Merveille (Ed. posth. 1982), éditions La Mercurie, 2009
    • Le Hobbit, (1937), trad. Daniel Lauzon
    • Le Seigneur des anneaux (1954-1955) intégrale, trad. Daniel Lauzon
    • Le Silmarillion, (Ed. posth. 1977), trad. Pierre Alien
    • Histoire de la Terre du Milieu.12 vol. (Ed. posth. 1983-1996), trad. Daniel Lauzon
    • Les Enfants de Húrin (Ed. posth. 2007), trad. Delphine Martin
    • Beren et Lúthien (Ed. posth. 2017) ), trad. Daniel Lauzon
    • La chute de Gondolin (Ed. posth. 2017), trad. Daniel Lauzon
    • Beowulf (1939), trad. Christine Laferrière
    • Sire Gauvain et le chevalier vert (1975)
  • Umberto Eco, Le nom de la rose (Il nome della rosa), 1980 – Livre Poche
  • Terry Pratchett et Neil Gaiman, De bons présages (Good Omens), 1990, éditions J’ai lu.
  • Stephen Baxter, Le cycle des Xeelees (romans et nouvelles 1991-)
  • Jean-Paul Engélibert, Fabuler la fin du monde, la puissance critique des fictions d’apocalypse, Éditions La découverte, coll. « L’horizon des possibles », 2019
  • Lloyd Chéry, Dune, le mook,  Ed. L’Atalante, 2020
  • Thomas Mourrier, Anthologie du 9ème art (livre),  Bubble éditions, 2020
  • Jean-Claude Schmitt,  Le cloître des ombres, Paris, Gallimard coll. Bibliothèque des Histoires, 2021

BANDE DESSINEE

PODCASTS & VIDEO

CAMPUS CONDORCET

CINÉMA

SÉRIES

MUSIQUE

À retrouver sur la playlist  Spotify

  • Wolfgang Amadeus Mozart, Requiem, K.626 : Dies Irae (1791)
  • Giuseppe Verdi, Requiem : Dies Irae (1874)
  • Maurice Duruflé, Requiem :VIII libera me (1841)
  • Olivier Messiaen, Quatuor pour la fin des temps (1940), Danse de la fureur pour les sept trompettes
  • Olivier Messiaen, Quatuor pour la fin des temps (1940), Fouillis d’arc-en-ciel pour l’ange qui annonce la fin des temps 
  • Peter, Paul and Mary, Early in the morning (1962)
  • 666, album des Aphrodite’s Child (1972)
  • Prince, 1999 de l’album 1999 (1982)
  • Michel Sardou, l’an mil, M/Sardou, P/Barré, de l’album Vladimir Ilitch (1983)
  • Johnny Cash, The Man Comes Around, de l’album American IV: The Man Comes Around (2002)
  • Muse, Apocalypse Please, de l’album Absolution (2003)
  • Didier Super, On va tous crever, de l’album Vaut mieux en rire que s’en foutre (2004)
  • Sufjan Stevens, Seven Swans, de l’album Seven Swans (2004)

Bibliographie sur le livre de l'Apocalypse

Bibliographie

Régis BURNET, Le livre de l’Apocalypse, Paris, Cerf, coll. ABC de la Bible, 2019.

Andrea SPATAFORA, Langage symbolique et Apocalypse, Genève, Lessius, coll. Le livre et le rouleau, 52, 2016

Jean DELORME & Isabelle DOGANI, L’Apocalypse de Jean, Révélation pour le temps de la violence et du désir, 2 vol. Paris, Cerf, coll. Lectio Divina 235 & 236, 2010.

Pierre PRIGENT, L’Apocalypse de saint Jean, Genève, Labor et fides, coll. Commentaire du nouveau Testament, 2ème série, XIV, ²1988.

Cahiers Évangile

Yves-Marie BLANCHARD, Le livre de l’Apocalypse, Paris, Cerf, Cahiers Évangile, 170, 2014

Gérard BILLON dir., Le Dragon, la femme et l’enfant, Paris, Cerf, Cahiers Évangile, Sup. 170-171, 2014

Danièle CHAUVIN, Elian CUVILLIER & alii, Lire l’Apocalypse, Paris, Cerf, Cahiers Évangile, Sup. 112, 2000.

Elian CUVILLIER, Les Apocalypses du Nouveau Testament, Paris, Cerf, Cahiers Évangile, 110, 2000.

Etienne CHARPENTIER, Daniel SESBOUE, Edouard COTHENET, Pierre PRIGENT, Une lecture de l’Apocalypse, Paris, Cerf, Cahiers Évangile, 11, 1975

Autres revues :

Le Monde de la Bible, Apocalypse : Quand la fin du monde était pour demain, n° 186, 2008.

Les Dossiers de la Bible, La femme et le dragon, n° 78, 1999.

Recherche de Sciences Religieuses (RSR), Vivre le temps de l’histoire : 1. L’Apocalypse, 2020/1 Tome 108.

  • Christophe THEOBALD, « Éditorial » p. 5-8
  • Marie-Françoise BASLEZ, « L’émergence d’une sensibilité apocalyptique dans l’histoire », p. 13-26
  • David HAMIDOVIC, « Aux commencements astrologiques de l’apocalyptique juive », p. 27-37
  • Jean-François PETIT, « La chute de Rome, une rupture dans le rapport au temps et à l’histoire », p. 39-46
  • Michaël FOESSEL, « L’apocalypse sans la promesse », p. 57-69
  • André PAUL, « Le temps de l’existence et le sens de l’histoire dans l’Apocalypse de Jean », p.71-93

Service d’Information et de Documentation Juifs-Chrétiens (SIDIC), vol. 18.3, 1985

  • Paolo SACCHI, « L’apocalyptique juive », p.4-10
  • Armand ABECASSIS, « L’Apocalyptique juive : une réponse spirituelle aux interrogations de l’histoire », p.11-12
  • Joseph SITIASSNY, « L’occultation de l’apocalytpique dans le Judaïsme », p.13-17
  • Jean VERNETTE, « Un climat angoissé, d’apocalypse prochaine. Fin XXe », p.18-19
  • Peter MALONE, « Le cinéma et les thèmes apocalyptiques », p.23-24