La revendication des fils de Zébédée (Mc 10,32-45)

Mc 10,32-45 Troisième annonce de la Passion et demande des fils de Zébédée.

Troisième annonce de la Passion

Or, ils étaient en chemin pour monter à Jérusalem, et Jésus marchait devant eux. Ils étaient dans la stupeur et ils le suivaient avec crainte. Jésus, de nouveau, prenant les Douze avec lui, se mit à leur dire ce qui devait lui arriver : “Voici que nous montons à Jérusalem, et le Fils de l’homme sera livré aux grands-prêtres et aux scribes ; ils le condamneront à mort et le livreront aux Nations païennes; Ils se moqueront de lui, cracheront sur lui, le flagelleront et le tueront, et trois jours après, il ressuscitera.” (10,32-34)

Flagellation du Christ, Rubens, 1620Nous pouvons nous étonner de la stupeur et de la crainte des disciples. Sont-ils à rapprocher de leur étonnement (1,26) et stupéfaction (1,28) suite l’épisode de l’homme riche  ? D’autant que Jésus leur ‘promettait’ une famille et des biens au centuple, y compris dans les épreuves. Ces épreuves seraient-elles donc le ‘prix’ terrifiant à payer ? Cependant, l’épreuve sera d’abord celle de la montée vers Jérusalem, ville du Temple et des grands-prêtres qui causeront sa condamnation et sa mort(suite…)

Continuer la lecture La revendication des fils de Zébédée (Mc 10,32-45)

Passion du Christ et abaissement des Apôtres (Mc 9,30-50)

Mc 9,30-50 Deuxième annonce de la passion et enseignements aux disciples

Passion du Fils, livraison du Père

Étant partis de là, ils traversèrent la Galilée. Jésus ne voulait pas qu’on le sache, car il enseignait ses disciples et leur disait : “Le Fils de l’homme est livré entre les mains des hommes, et ils le tueront, et quand il aura été tué, trois jours après, il ressuscitera.”  Mais ils ne comprenaient pas cette parole, et ils craignaient de l’interroger. (9,30-32)

Vie et passion de Jésus, anonyme flamand, 1520Nous voilà de retour en Galilée pour une dernière fois. Mais la traversée du territoire se fait dans le secret. Marc associe cette discrétion à la deuxième annonce de la Passion à des disciples qui demeurent encore dans l’incompréhension. Car il s’agit maintenant non plus de comprendre que Jésus est le Messie, le Fils bien-aimé du Père, mais de saisir le sens de sa Passion.

Jésus ne se répète pas (voir tableau). Cette fois-ci, il met en avant sa “livraison”, un terme qui évoque la trahison de Judas (3,19, 14,10-18; 41-46).  Cependant, la construction de la phrase, au passif et au présent, peut aussi suggérer l’action du Père qui livre, remet son fils dans les mains des hommes. La mission de Jésus et sa Passion sont également l’œuvre de Dieu qui abandonne, lui-même, cette toute-puissance tyrannique qu’on pourrait lui prêter, au profit d’un don destiné à l’humanité entière.  Cette remise-là débouchera hélas sur la livraison de Jésus et sa mort, dont  il sortira victorieux, trois jours après. (suite…)

Continuer la lecture Passion du Christ et abaissement des Apôtres (Mc 9,30-50)

Pierre et la conversion à la foi au christ (Mc 8,27-9,1)

Mc 8,27-9,1 La confession de foi de Pierre et ses conséquences

En cheminant…

Jésus et ses disciples sortirent vers les villages de Césarée de Philippe. Et en chemin, il demanda à ses disciples : “Qui suis-je au dire des hommes ?” Ils lui disent :  “Jean-Baptiste ; d’autres, Élie ; d’autres, un des prophètes.” Et il leur demanda : “Mais vous, qui dites-vous que je suis ?” Pierre lui répondit  : “Toi, tu es le christ.” (8,27-29)

Tout semble limpide, mais rien ne résistera à la parole de Jésus. La confession de foi de Pierre demeure encore fragile comme le montrera la suite. L’ensemble de ce récit se déroule en cinq étapes : ce que les gens disent de Jésus (1), ce que Pierre et les disciples en disent (2). Puis, l’affirmation de Jésus sur lui-même (3)  constituera la pointe du passage.  Enfin, le récit reviendra sur Pierre (4), avant un discours s’adressant à la foule et aux disciples (5). La parole centrale de Jésus renversera les représentations que tous ont du christ. (suite…)

Continuer la lecture Pierre et la conversion à la foi au christ (Mc 8,27-9,1)