Blog et podcast par François, prêtre et bibliste

Du ciel ou des hommes ? (Mc 11,27-33)

Mc 11,27-33 L’autorité de Jésus et du baptiste

Entre le figuier et le vigne

Ils viennent de nouveau à Jérusalem. Et pendant que Jésus marchait dans le Temple, les grands-prêtres, les scribes et les anciens viennent vers lui, et lui dirent : “Par quelle autorité fais-tu cela ? ou qui t’a donné cette autorité pour le faire ? ” (11,27-28)

Ilyās Bāsim Khūrī Bazzī Rāhib, Evangiles, Mss, 1684Après la remarque de Pierre sur le figuier desséché, nous rentrons dans le Temple de Jérusalem pour la troisième fois1. Comme si tout se déroulait lors d’une seule et même journée, Marc place maintenant Jésus face à ses contradicteurs depuis les grands-prêtres (11,27) jusqu’aux scribes (12,28). Jésus quittera alors le Temple (13,1) pour revenir à Béthanie (14,3)

Ce premier débat se situe, dans cet évangile, entre les images du figuier et ses marchands du Temple (11,12-25) et la parabole de la vigne et ses vignerons homicides (12,1-12). Deux passages qui évoquent à leur manière le proche rejet de Jésus. Et ce n’est pas un hasard, si les acteurs du débat d’aujourd’hui sont les mêmes que ceux cités lors de la première annonce de la passion : Il faut que le Fils de l’homme […], soit rejeté par les anciens, par les grands-prêtres et les scribes2 (8,31). Ce rejet a maintenant un motif : l’autorité même de Jésus. (suite…)

Continuer la lecture

Banal baptême (Mc 1,4-11)

Ah enfin !” pourrait-on dire. Le moment attendu, l’entrée solennelle du héros, introduit par la star du moment : Jean, le baptiste. La “vraie” première scène de l’évangile : le ‘baptême’ de Jésus. Lever de rideau.

Jean et le désert rempli

Et survint Jean, baptisant dans le désert, et proclamant un baptême de conversion pour le pardon des péchés. Tout le pays de Judée et tous les habitants de Jérusalem venaient à lui, et, ils se faisaient baptiser par lui dans la rivière du Jourdain, en confessant leurs péchés. (1,4-5)

Faisant suite au cri anonyme, la voix de Jean paraît dans ce désert telle une oasis; oasis tant attendue. Sa parole, tous sont venus la boire. La description est telle qu’il semble que le baptiste ait vidé la Judée et Jérusalem de ses habitants ainsi que le Temple. Le lieu habituel de la réconciliation entre Dieu et les hommes s’est déplacé près des eaux vives du Jourdain, comme l’annonçait déjà le prophète Ézéchiel : Je ferai sur vous une aspersion d’eau pure et vous serez purs; je vous purifierai de toutes vos souillures et de toutes vos idoles. (Ez 36,25 ). Et voici que maintenant s’accomplit cette promesse. C’est déjà un avent, l’avènement de Dieu en faveur de son peuple rassemblé. (suite…)

Continuer la lecture
Fermer le menu