Le semeur de paraboles (Mt 13,1-23)

Changement de décor pour ce nouveau chapitre de l’évangile selon Matthieu. Nous nous trouvons maintenant au bord de la mer de Tibériade au milieu des foules. Changement de ton aussi, puisque nous laissons le débat houleux avec les pharisiens pour des enseignements publics en paraboles.

Continuer la lecture Le semeur de paraboles (Mt 13,1-23)

Le sel de la terre (Mt 5,13-16)

Avec ce passage, nous sommes encore dans l’introduction au sermon sur la montagne (Mt 5,1-16). Les béatitudes nous avaient présenté, non pas un ensemble de prescriptions du style faire ou ne pas faire, mais des paroles essentiellement positives exprimant la consolation de Dieu pour son peuple. Cette introduction a montré une progression en trois étapes : « Heureux ceux… », « Heureux êtes-vous » et maintenant « Vous êtes… ».

Continuer la lecture Le sel de la terre (Mt 5,13-16)

Heureux êtes-vous (Mt 5,1-12)

Le discours de Jésus sur la montagne commence par une série de béatitudes appelées plus savamment macarismes (du grec makarios μακάριος/ heureux). Ce n’est pas une particularité du Nouveau Testament. On entend aussi ces macarismes dans le Premier Testament :

Continuer la lecture Heureux êtes-vous (Mt 5,1-12)

Écoutez ! (4ème dim. Avent)

Durant ces quatre semaines de l’Avent, nous écoutons les textes de la liturgie à travers le prisme des cinq sens. Après le toucher, l’odorat et la vue, les textes de ce dimanche nous font part de paroles audacieuses et bénéfiques ... à condition de se mettre à leur écoute.

Continuer la lecture Écoutez ! (4ème dim. Avent)

Retrouver la vue (3ème dim. Avent)

Durant ces quatre semaines de l’Avent, nous écoutons les textes de la liturgie à travers le prisme des cinq sens. Après le toucher, et l’odorat, les textes de ce dimanche usent du vocabulaire de la vue. Allons regarder cela de plus près.

Continuer la lecture Retrouver la vue (3ème dim. Avent)

Le salut du bon larron (Lc 23,35-43)

La fête du Christ-Roi marque la fin de cette année liturgique où nous avons suivi, plus ou moins, l’évangile selon saint Luc. Et cet article clôt ainsi notre série annuelle sur cet évangile. Nous aurions pu terminer avec le dernier chapitre de Luc (Lc 24) concernant la Résurrection du Christ, les disciples d’Emmaüs ou l’Ascension. Mais c’est sur un passage de la crucifixion que la liturgie nous demande de nous arrêter. Arrêter est le verbe qui convient ici, mieux que terminer ou finir. S’arrêter sur la croix, c’est prendre le temps de contempler, d’écouter et se laisser saisir. Alors arrêtons-nous.

Continuer la lecture Le salut du bon larron (Lc 23,35-43)

Épreuves et persévérances (Lc 21,5-19)

Dans ce chapitre 21 de l’évangile selon Luc, Jésus entreprend un discours aux accents apocalyptiques. Mais rappelons que le mot « apocalypse » signifie avant tout révélation, dévoilement. Jésus invite à aller au-delà des apparences merveilleuses ou terrifiantes, pour appeler ses disciples à l’espérance y compris dans les épreuves.

Continuer la lecture Épreuves et persévérances (Lc 21,5-19)

L’aujourd’hui de Zachée (Lc 19,1-10)

Zachée, petit homme mais grand récit de l’Évangile qui fait toujours le bonheur des petits… et interroge encore les grands. Cela aurait pu être une parabole, et même la suite logique de celle du pharisien et du publicain qui revenu à sa maison attend désormais la faveur du Christ. Mais ce n’est pas une parabole de Jésus et le récit ne se situe pas à la suite de notre publicain en prière.

Continuer la lecture L’aujourd’hui de Zachée (Lc 19,1-10)

Tu es le Christ – fête de la dédicace (Mt 16,13-19)

Le texte de l'évangile est celui qui sera proclamé dimanche 27 octobre à l'occasion de la solennité de la dédicace des églises pour l’Église catholique en France. L'évangile de Luc pour le 30° dimanche ordinaire est commenté dans l'article précédent. Je sais : c'est plus compliqué que la simple profession de foi de Pierre... quoique !

Continuer la lecture Tu es le Christ – fête de la dédicace (Mt 16,13-19)

Le pharisien et le publicain (Lc 18,9-14)

La parabole précédente de la veuve et du juge appelait à tenir dans les épreuves, à prier sans se décourager. Évidemment c’est une phrase bien plus facile à écrire, qu’à vivre. La parabole de ce jour nous fait comprendre l’importance de cette prière. Avec celle de la veuve, l’évangéliste définit la prière non comme la solution, ni même comme un moyen de négociation, mais comme un cri de foi. Avec la parabole du pharisien et du publicain elle est maintenant décrite comme un lieu de vérité et de rencontre salutaire.

Continuer la lecture Le pharisien et le publicain (Lc 18,9-14)

Prier sans se décourager (Lc 18,1-8)

L’évangile de Luc nous avait dernièrement fait entendre l’épisode de la guérison de dix lépreux. « Jésus, maître, prends pitié de nous ! » imploraient-ils. Ce cri unanime consistait leur ultime prière désespérée. C’est maintenant une parabole sur l'importance d'une prière emplie d'espérance vive et tenace que l’évangéliste nous propose.

Continuer la lecture Prier sans se décourager (Lc 18,1-8)

La guérison de dix lépreux (Lc 17,11-19)

Après une série de paraboles et de discours, Luc nous fait à nouveau entendre un récit de guérison (Lc 14,2-4) mais le contexte n’est plus conflictuel. Ce passage de dix lépreux est un des rares récits de miracles qui ne comportent, après la guérison, aucune réaction, positive ou négative.

Continuer la lecture La guérison de dix lépreux (Lc 17,11-19)

La foi des simples serviteurs (Lc 17,5-10)

C’est au tour des Apôtres de réagir maintenant. Leur demande (ou leur cri) « augmente en nous la foi » suggère une appréhension face aux exigences posées par Jésus en matière de conversion, d’accueil des pécheurs et d’humilité… et peut-être aussi en matière de pardon comme le suggère les quatre versets qui précèdent cette section.

Continuer la lecture La foi des simples serviteurs (Lc 17,5-10)