Blog et podcast par François, prêtre et bibliste

Laissez parler son Sacré Cœur

Que le Christ habite en vos cœurs par la foi ; restez enracinés dans l’amour, établis dans l’amour. Ainsi vous serez capables de comprendre avec tous les fidèles quelle est la largeur, la longueur, la hauteur, la profondeur… Vous connaîtrez ce qui surpasse toute connaissance : l’amour du Christ. Ep 3, 17-19

Christ habite en nous.

Odilon Redon - le christ du silence, 1910En quelques mots, Paul en a dit beaucoup … même s’il continue à approfondir. Mais tout est là. Paul indique ici que la foi est une relation avec le Christ vivant. Trois verbes vont crescendo pour nous faire comprendre l’ampleur du mystère : habiter, enraciner et établir (ou fonder). Si le Christ habite le cœur de croyant ce n’est pas seulement pour y faire acte de présence, ou s’y lover dans un nid douillet, mais pour y être une présence en acte, une réelle présence – pour ne pas dire, une présence réelle et prégnante, donnant vie à notre foi dans la réalité de notre quotidien. Cette action du Christ est, selon Paul, l’Amour divin lui-même révélé par le Fils. (suite…)

Continuer la lecture
La Cène, de la trahison à l’Alliance (Mc 14,12-26)
Frans Pourbus (le jeune), _Le dernier repas, 1618

La Cène, de la trahison à l’Alliance (Mc 14,12-26)

Mc 14,12-26 La cène

Deux disciples pour les préparatifs

Le premier jour des Azymes, où l’on immolait la Pâque, ses disciples disent à Jésus : “Où veux-tu que nous allions faire les préparatifs pour manger la Pâque ?” Alors, il envoie deux de ses disciples et leur dit : “Allez à la ville, vous rencontrerez un homme portant une cruche d’eau, suivez-le. Et là où il entrera, dites au maître de la maison : ‘Le Maître dit : Où est ma salle, celle où je mangerai la Pâque avec mes disciples ?’ Et il vous montrera à l’étage une grande salle garnie et tout prête : là vous ferez les préparatifs.” Les disciples sortirent et allèrent à la ville ; ils trouvèrent comme il le leur avait dit, et ils préparèrent la Pâque. (14,12-16)

Harold Copping, Preparation For The Last Supper, XIX°s.Le fête de la Pâque se prépare en tout point de vue. Certes, en ce 14 Nissan, les disciples s’inquiètent d’un lieu dans la ville où pouvoir se réunir  pour manger au repas du soir l’agneau sacrifié au Temple. Et nombreux sont les pèlerins qui chercheront aussi un endroit pour manger la Pâque. La Pâque se prépare ainsi que le drame de la Passion qui va bientôt advenir.  À cela aussi les disciples devront s’y préparer. La scène n’est pas sans rappeler l’entrée à Jérusalem. Jésus envoie deux disciples leur indiquant ce qu’ils y trouveront. Ici, non pas un jeune ânon mais un porteur d’eau. Là encore la parole de Jésus est précise et prophétique : il est bien le maître, celui de sa propre passion annoncée, celui qui envoie ses disciples, leur enseignant ce qu’ils devront dire : Le maître dit et ce qu’ils devront faire : là vous ferez les préparatifs. C’est sa Parole qui les ouvre déjà à un avenir. Et c’est lui qui, in fine, leur prépare la Pâque en les rassemblant dans “sa salle”. (suite…)

Continuer la lecture

Pour la gloire de Dieu et le Salut des jean-foutre

Cliquez pour agrandirRécemment, lors d’une visite au Louvre, une œuvre a particulièrement attiré mon attention. Dans le coin d’une des salles, sans mise en valeur particulière, de loin, se laissait deviner une scène de repas. En m’approchant, je reconnus le Christ : Emmaüs, repas chez Lévi, noces à Cana ou repas chez Simon le pharisien ? Non pas. Ce tableau de Gérard de Lairesse était intitulé L’institution de l’Eucharistie. Pourtant je ne retrouvai aucun des codes habituels d’autres œuvres : une longue table où les Cène - champaignedisciples étonnés, priant, parfois dévotement, assis du même côté, entourent un Christ lumineux et extatique. Ici, rien de tout cela : c’est le bordel à table ! Aucun ordonnancement, le Christ lui-même n’est pas au centre du tableau, ni même devant, il semble caché, en arrière, à gauche. Non, vraiment rien de commun avec d’autres œuvres plus connues. Quant aux disciples… de vrais  jean-foutre, quoique… (suite…)

Continuer la lecture

L’homme à la cruche – prolepse prophétique

Allez à la ville ; vous y rencontrerez un homme portant une cruche d’eau. Suivez-le.” Mc 14,12

Telles sont les indications de Jésus à ses disciples qui lui demandent où préparer la Pâque. Paroles énigmatiques. Remarquez, s’il leur avait dit : “vous y rencontrerez une femme portant une cruche d’eau“, nos disciples seraient dans la m… parce qu’à l’époque, à Jérusalem, ce rôle est plutôt affaire de femmes. Donc là, c’est quand même plus facilement repérable. Beaucoup de commentateurs, exégètes, historiens,… se sont penchés sur la question :  qui donc est cet homme ? Faisait-il partie d’un plan, pensé préalablement pour un rendez-vous, clandestin ? Était-il un de ces esséniens célibataires ? Rien ne nous est précisé dans le texte pour qu’on puisse affirmer une quelconque réponse. Et d’ailleurs, n’est-ce pas son rôle qui importe plus que son identité ? Car ce serviteur à la cruche, prolepse prophétique, est ce guide providentiel vers une salle déjà prête pour cet ultime repas.

(plus…)

Continuer la lecture
Fermer le menu

Ce site utilise quelques cookies

Merci de valider l'acceptation des cookies. Vous pouvez aussi refuser leur usage, tout en continuant à visiter ce site.