Blog et podcast par François, prêtre et bibliste

Rencontre #38 … en pure perte, en pur don

Lvt-pieds1Et Pierre lui dit : « Toi, Seigneur, tu veux me laver les pieds ! » Jésus lui déclara : « Ce que je veux faire, tu ne le sais pas maintenant ; plus tard tu comprendras. » Pierre lui dit : « Tu ne me laveras pas les pieds ; non, jamais ! » Jésus lui répondit : « Si je ne te lave pas, tu n’auras point de part avec moi. » Simon-Pierre lui dit : « Alors, Seigneur, pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête ! » Jésus lui dit : « Quand on vient de prendre un bain, on n’a pas besoin de se laver : on est pur tout entier. Vous-mêmes, vous êtes purs, … mais non pas tous. » (jn 13,1-15)

Laver les pieds, geste du Christ humble et serviteur, laver les pieds au cours du repas, geste fou du Maître qui abandonne sa première place pour la dernière. Jésus dépose son vêtement, comme ce bon berger qui déjà dépose sa vie pour ses brebis (Jn 10,11-15), pour ses amis (Jn 15,13). Mais tout ça pour quoi ? (suite…)

Continuer la lecture

Rencontre #36 … avec des disciples embarrassés

Annonce-trahisonÀ l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, au cours du repas qu’il prenait avec ses disciples, il fut bouleversé en son esprit, et il rendit ce témoignage : « Amen, amen, je vous le dis : l’un de vous me livrera. » Les disciples se regardaient les uns les autres, avec embarras ne sachant pas de qui Jésus parlait. (Jn 13,21-38)1

L’annonce de sa trahison est claire. Jésus sait qui le livrera. Or, ce qui peut nous étonner ce sont les réactions des disciples : ils ne comprennent pas ou, pour prendre la Nouvelle Traduction Liturgique, ils sont dans l’embarras. Même lorsque Jésus sera encore plus précis et désignera le coupable, leur interrogation demeure. Il n’y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre. Naïveté ? Complicité silencieuse ? Peur de leur propre culpabilité ? Que signifie cet embarras ?

(suite…)

Continuer la lecture

Jeu n°6 : Trois mimes… pour un don de Dieu

devine-ce-que-je-mimeNous y avons tous joué lorsque nous étions enfants, et même encore aujourd’hui quand il faut occuper ces foutus mioches : le jeu des mimes, jeu où l’art du geste posé doit permettre aux autres de deviner un métier, une attitude, etc.

Poser un geste, ça Jésus sait le faire. Quant à faire deviner, c’est plutôt moyen. Faut dire qu’en face de lui, ses disciples ne sont, généralement, pas trop fute-fute … Et ce jour-là encore moins. Pourtant, Jésus avait bien préparé les choses : se lever au milieu du repas, déposer son vêtement, prendre un linge et se mettre à laver les pieds de ses disciples, l’un après l’autre; chacun de ses gestes avait déjà son propre sens, pourtant incompris aux yeux des disciples.

(suite…)

Continuer la lecture
Fermer le menu

Ce site utilise quelques cookies

Merci de valider l'acceptation des cookies. Vous pouvez aussi refuser leur usage, tout en continuant à visiter ce site.