Blog et podcast par François, prêtre et bibliste

Le pharisien et le publicain (Lc 18,9-14)

La parabole précédente de la veuve et du juge appelait à tenir dans les épreuves, à prier sans se décourager. Évidemment c’est une phrase bien plus facile à écrire, qu’à vivre. La parabole de ce jour nous fait comprendre l’importance de cette prière. Avec celle de la veuve, l’évangéliste définit la prière non comme la solution, ni même comme un moyen de négociation, mais comme un cri de foi. Avec la parabole du pharisien et du publicain elle est maintenant décrite comme un lieu de vérité et de rencontre salutaire.

Continuer la lecture

Prier sans se décourager (Lc 18,1-8)

L’évangile de Luc nous avait dernièrement fait entendre l’épisode de la guérison de dix lépreux. « Jésus, maître, prends pitié de nous ! » imploraient-ils. Ce cri unanime consistait leur ultime prière désespérée. C’est maintenant une parabole sur l'importance d'une prière emplie d'espérance vive et tenace que l’évangéliste nous propose.

Continuer la lecture

Rencontre #21 … entre un gentil méchant et un méchant gentil

pharisien-publicainJésus dit une parabole pour certains hommes qui étaient convaincus d’être justes et qui méprisaient tous les autres : « Deux hommes montèrent au Temple pour prier. L’un était pharisien, et l’autre, publicain… (Lc 18,9-14)

Ne tombons pas dans le piège, que cette parabole dénonce, en voulant à tout prix chercher autour de nous qui serait le pharisien ou qui serait le publicain. Ce serait faire acception de personnes. Car l’on veut toujours faire jouer le rôle du ‘méchant’ à ce légaliste pharisien et le rôle du  ‘gentil’ à ce pauvre publicain. Une telle dichotomie est paradoxale et délétère : elle nous permet souvent de nous glorifier de notre humilité ou de nos péchés, en les comparant à d’autres ! Car jamais nous ne serons comme ce pharisien ! Est-ce si simple ? (suite…)

Continuer la lecture
Fermer le menu