Blog et podcast par François, prêtre et bibliste

La Bible et la mer (Podcast) ép. 5 : Quand un marin marche sur les eaux

Quand Jésus prend la mer, il se passe toujours quelque chose d’étonnant. Peut-être parfois trop au point qu’on pourrait aujourd’hui, si l’occasion se présentait, hésiter fortement à l’embarquer à bord. Je plaisante bien sûr mais effectivement les récits de navigation nous emmènent dans des univers déroutants. La ou plutôt les pêches miraculeuses et surtout la marche sur les eaux vont nous le montrer une fois de plus.

Continuer la lecture

La Bible et la mer (Podcast) ép. 4 : Capitaine Jésus

Parmi les personnages bibliques, Jésus est sans doute le seul dont l’activité est liée à la mer. Celle-ci est telle que cela m’oblige à traiter ce sujet sur deux épisodes. Effectivement, tous les évangiles s’accordent sur ce point : durant son ministère en Galilée Jésus profite du Lac pour naviguer d’un point à un autre, pour prêcher, pêcher et même marcher !

Continuer la lecture

En semant des paraboles (Mc 4,1-3)

La parabole de la mer

De nouveau Jésus se mit  à enseigner au bord de la mer et se rassemble auprès de lui une foule si nombreuse qu’il monta s’asseoir dans une barque, en mer. Toute la foule était à terre près de la mer. Et il leur enseignait beaucoup de choses en paraboles, et il leur disait dans son enseignement : “Écoutez ! … (4,1-3a)

Au bord de la mer, en mer, près de la mer.  En quoi cette mer est-elle si importante ? Ce genre de répétition n’est jamais anodin chez Marc. S’il insiste sur ce terme, c’est bien qu’il veut souligner ce cadre. Jésus, à la vue de la foule, doit se déplacer en mer et laisser son auditoire sur le bord, à terre. Or dans la parabole qui suit, il sera justement question de terre et de bord du chemin. Jésus depuis sa barque “jette” sa parole à cette foule innombrable. La mer jouera également un rôle important et éclairant à la fin de ce chapitre avec le récit de la tempête apaisée (4,35-40). En ce Ier siècle, ces eaux, par leurs abysses et leurs soudaines tempêtes, évoquent le danger et la mort, la fragilité de la vie des hommes. En plaçant Jésus sur la mer face à la foule du rivage, Marc esquisse déjà la figure du Ressuscité de Pâques, victorieux de la mort, et semeur de Vie. (suite…)

Continuer la lecture
Fermer le menu