Blog et podcast par François, prêtre et bibliste

Ouvriers du Règne de Dieu (Lc 10,1-12.17-20)

La mission des soixante-douze disciples est un récit propre à l'évangéliste Luc. Elle fait suite, entre autres, à l'envoi des Douze apôtres et à la multiplication des pains que nous avons entendus dimanche dernier. Qu'a-t-elle donc de particulier ?

Continuer la lecture

Mission pour les Douze (Mc 6,6-13)

Mc 6,6b-13 Mission des Douze

La mission comme un don.

Et Jésus parcourait les villages d’alentour en enseignant. 7 Alors il appelle à lui les Douze, et commença à les envoyer deux par deux, en leur donnant autorité sur les esprits impurs. (6,6b-7)

L’épisode précédent nous avait relaté cette quasi-fin de non-recevoir de la part des gens de sa patrie. Mais cet échec, relatif, n’arrête en rien la marche de Jésus et ses disciples dans les alentours. Bien plus, c’est justement le moment qu’il choisit pour les envoyer seuls, sans lui. Derrière ce petit passage nous pouvons lire toute l’expérience des premiers chrétiens et de la communauté de Marc. Après l’échec apparent de la mort de Jésus, après les persécutions, les chrétiens n’ont cessé d’annoncer la Bonne Nouvelle du Ressuscité. (suite…)

Continuer la lecture

De quoi tes moignons mous ?

Je n’ai jamais été à l’aise avec cette prière souvent lue, méditée lors de rencontres ; sans doute la connaissez-vous : Christ, tu n’as pas de main, tu n’as que nos mains pour faire ton travail d’aujourd’hui...1 Nous risquons même de l’entendre davantage avec Diaconia 2013. Cette prière  m’évoque, peut-être à tort, un triste constat d’impuissance, voire d’absence, du Seigneur. Puisqu’il ne peut pas le faire, alors je le ferai.  Je le ferai parce que Jésus était un gentil garçon et qu’il faut faire comme lui. Je le ferai parce qu’il nous l’a demandé, et ainsi je gagne mon paradis, sinon… c’est l’enfer comme il est écrit en Mt 25 !

Entre la charité ‘Bisounours’ pleine de bons sentiments, et la charité infernale (ou mercantile), je fais toujours le même constat (même si toute charité peut être louable) : le Christ n’a ni main, ni bras…  Christ aux moignons mous ! (suite…)

Continuer la lecture

Mission : un possible !

Mission. Aujourd’hui, ce n’est pas un mot très à la mode, on lui préfère ceux de ‘nouvelle évangélisation’. Ou bien l’on distingue les deux. La mission c’est pour ceux qui sont au loin, en Océanie, en Afrique, prisonniers de leur pauvreté…ceux dont quelques missionnaires zélés nous parleront lors de l’une de leurs visites en France métropolitaine, des histoires à pleurer parfois. Quant à la nouvelle évangélisation, elle serait destinée au peuple de l’Occident, loin de l’Eglise, esclave de son opulence. Je me souviens de ce film ‘super 8’ (oui, je sais ça date d’une autre époque) lors du passage d’un de ces missionnaires à l’école (catholique, cela va sans dire) quand j’étais enfant. Sur la pellicule déjà jaunâtre, qui avait traversé les océans, un jeune enfant africain malade de la lèpre et qui allait bientôt mourir (sinon cela n’aurait aucun intérêt) nous parlait de sa joie de croire en Jésus-Christ. Bien sûr, il avait notre âge, il portait le prénom, bien chrétien, de Timothée (ou de ce genre néotestamentaire)… et nous serions convaincus de devenir à notre tour de bons missionnaires, ailleurs. Et puis, aujourd’hui, il nous me faudrait, pour devenir un bon missionnaire selon l’idée convenue, me tenir sur la place publique, ou à la sortie d’un supermarché, distribuant du vin chaud aux passants et les inviter à venir à la messe de Noël : oui, l’on confond souvent ‘nouvelle évangélisation’ et ‘pseudo-évangélisation de rue’. (suite…)

Continuer la lecture
Fermer le menu

Ce site utilise quelques cookies

Merci de valider l'acceptation des cookies. Vous pouvez aussi refuser leur usage, tout en continuant à visiter ce site.