Browsed by
Catégorie : Avent et Noël

En Avent, le prophète Baruch

En Avent, le prophète Baruch

2ème dimanche de l’Avent (Ba 5, 1-9)

Jérusalem, quitte ta robe de tristesse et de misère, et revêts la parure de la gloire de Dieu pour toujours, enveloppe-toi dans le manteau de la justice de Dieu, mets sur ta tête le diadème de la gloire de l’Éternel. Dieu va déployer ta splendeur partout sous le ciel, car Dieu, pour toujours, te donnera ces noms : « Paix-de-la-justice » et « Gloire-de-la-piété-envers-Dieu ».

Debout, Jérusalem ! tiens-toi sur la hauteur, et regarde vers l’orient : vois tes enfants rassemblés du couchant au levant par la parole du Dieu Saint ; ils se réjouissent parce que Dieu se souvient. Tu les avais vus partir à pied, emmenés par les ennemis, et Dieu te les ramène, portés en triomphe, comme sur un trône royal.

Car Dieu a décidé que les hautes montagnes et les collines éternelles seraient abaissées, et que les vallées seraient comblées : ainsi la terre sera aplanie, afin qu’Israël chemine en sécurité dans la gloire de Dieu. Sur l’ordre de Dieu, les forêts et les arbres odoriférants donneront à Israël leur ombrage ; car Dieu conduira Israël dans la joie, à la lumière de sa gloire, avec sa miséricorde et sa justice.

télécharger

Read More Read More

En Avent, le prophète Jérémie

En Avent, le prophète Jérémie

1er dimanche de l’Avent (33,14-16)

Voici venir des jours – oracle du Seigneur – où j’accomplirai la parole de bonheur que j’ai adressée à la maison d’Israël et à la maison de Juda : En ces jours-là, en ce temps-là, je ferai germer pour David un Germe de justice, et il exercera dans le pays le droit et la justice. En ces jours-là, Juda sera sauvé, Jérusalem habitera en sécurité, et voici comment on la nommera : «Le-Seigneur-est-notre-justice.»

télécharger

La prison de Jérémie et les ruines de Jérusalem

Horace Vernet, Jérémie, 1844

Nous sommes dans les années 590 avant J.C. Et ces paroles d’Espérance retentissent depuis une prison, celle du prophète Jérémie détenu dans la cour de garde (33,1). Nabuchodonosor et ses armées ont mis Jérusalem en ruine, une première fois en 597. Elle n’est plus qu’un désert sans hommes ni bétail (33,10). Mais Jérémie ne soutient pas les élans nationalistes de ses concitoyens. Pour lui et le Seigneur, la prochaine victoire babylonienne et le pillage de Jérusalem1 sont inéluctables : Je vais livrer cette ville aux mains du roi de Babylone qui la prendra (32,3). On imagine bien que ces paroles ne plurent ni au roi, ni au peuple.

Read More Read More

En Avent les prophètes

En Avent les prophètes

Noël approche (et l’hiver vient).

Photo : Marina Khrapova on UnsplashAutour de nous se donnent à sentir, à voir et à entendre les guirlandes lumineuses, les sapins décorés, les cantiques diffusés, les crèches discrètes, les vitrines attractives, les barbus en rouge, parfois la fausse neige, le vrai vin chaud, et les films sirupeux. Voilà sans doute bien des manières d’exprimer cette joie à donner et à partager animant nos contemporains. Ces petites choses qui pourraient presque constituer un calendrier de l’Avent à elles seules. Presque, car il ne nous faudrait pas oublier ni la dernière de ses cases : la naissance du Christ ; ni même la première : L’Espérance à vivre. Sans cela, l’Avent ne pourrait-être qu’une parenthèse vite oubliée, et le froid indifférent de l’hiver revenir à grand pas.

Read More Read More

2 0 1 8 – Et prendre ce temps

2 0 1 8 – Et prendre ce temps

L’exercice est conventionnel, l’intention louable et  l’art dupliqué d’année en année. Il est aisé de souhaiter, surtout à cette distance anonyme, une année tout aussi bonne et heureuse que la santé, le travail, la vie familiale ou la vie spirituelle… Ne soyons pas naïfs, vous et moi, nous savons le peu d’emprise que nous possédons sur les évènements à venir et que notre bonheur ne dépend pas d’un cumul de ces vœux annuels et encore moins de nos résolutions récurrentes. Pourtant tout serait si « joyeux », « doux », « bon »… à l’image de ce vocabulaire infantile et de ces rêves adolescents « carte-postalisés » que nous savons promouvoir en ce début d’année.

Read More Read More

Grand Dieu, Il s’est fait petit d’homme !

Grand Dieu, Il s’est fait petit d’homme !

Grande nuit, grande joie, grandes voix dans le ciel pour la naissance d’un si petit être, dans un lieu pourtant si minable. La promesse de l’avènement d’un Sauveur, du Prince de la Paix, s’accomplit dans un décor misérable. Le Verbe s’est fait chiard comme je l’écrivais lors d’un précédent Noël. Et pourtant, tout le mystère est là ! Et là est notre vraie joie.

Une histoire de mangeoire

Dans nos crèches, nous contemplons ce personnage de cire ou de plastique, installé sur la paille, sans faire attention à l’incongruité d’une telle mise en scène. Nos oreilles nostalgiques, nos croyances infantiles, nos yeux éblouis de guirlandes… nous auraient-ils rendus sourds et aveugles face à l’aberration d’une telle situation : l’enfant-né, divin Sauveur, couché dans une mangeoire. Et par trois fois, pour bien insister, Luc nous le répète :

Read More Read More

Ce site utilise quelques cookies

Merci de valider l'acceptation des cookies. Vous pouvez aussi refuser leur usage, tout en continuant à visiter ce site.