Rencontre #25 … Rien ne ‘veau’ la vie

veau-dorMoïse était encore sur la montagne du Sinaï. Le Seigneur lui dit : « Va, descends, ton peuple s’est perverti, lui que tu as fait monter du pays d’Égypte. Ils n’auront pas mis longtemps à quitter le chemin que je leur avais prescrit ! Ils se sont fabriqué un veau en métal fondu. Ils se sont prosternés devant lui, ils lui ont offert des sacrifices en proclamant : ‘Israël, voici tes dieux, qui t’ont fait monter du pays d’Égypte.’ » (Ex 32,7-14)

“Ton peuple’… comme si le peuple n’était plus désormais celui de Dieu mais de Moïse, comme si le Seigneur en rejetait même la responsabilité sur Moïse. Cela ressemble à une dispute familiale où un père, reprochant les torts de son enfant, dira de lui à son épouse : ‘TON fils’. Ou encore un frère jaloux, suite au retour de son cadet indigne, dira à son père : ‘TON fils’ oubliant qu’il est aussi SON frère (Lc 15,11-32). Que faire donc de ce peuple indigne dans le lequel Dieu ne se reconnaît plus ?
(suite…)

Continuer la lecture Rencontre #25 … Rien ne ‘veau’ la vie

Rencontre #24 … à la piscine

bethesda…Il y en avait un qui était malade depuis trente-huit ans. Jésus, le voyant couché là, et apprenant qu’il était dans cet état depuis longtemps, lui dit : « Est-ce que tu veux retrouver la santé ? »… (Jn 5,1-16)

Franchement, Jésus aurait pu trouver autre chose à dire au malade que : ‘Veux-tu retrouver la santé ?“. Qu’aurait-il pu répondre d’autre que sa volonté de guérir ? ‘Non, Seigneur, je suis là en curieux.’ ou bien ‘En fait, je préfèrerais une nouvelle literie !‘ Comme souvent, cette supposée insignifiante question de Jésus est loin d’être anodine.

(suite…)

Continuer la lecture Rencontre #24 … à la piscine

Rencontre #23 … Une rencontre signifiante

James-Tissot…Ainsi donc Jésus revint à Cana en Galilée, où il avait changé l’eau en vin. Or, il y avait un fonctionnaire royal, dont le fils était malade à Capharnaüm. Ayant appris que Jésus arrivait de Judée en Galilée, il alla le trouver ; il lui demandait de descendre à Capharnaüm pour guérir son fils qui était mourant…” (Jn 4,43-54)

On aurait pu penser qu’à la suite d’une telle demande, Jésus se précipite à Capharnaüm : un enfant qui se meurt vaut bien un tel déplacement. Mais, Jésus paraît, dans un premier temps, agacé par une telle demande : « Vous ne pourrez donc pas croire à moins d’avoir vu des signes et des prodiges ? »  dit-il à ce père désespéré. Jésus que l’on se représente souvent comme un être sensible aux souffrances, manquerait-il ici d’humanité ? (suite…)

Continuer la lecture Rencontre #23 … Une rencontre signifiante

Rencontre #21 … entre un gentil méchant et un méchant gentil

pharisien-publicainJésus dit une parabole pour certains hommes qui étaient convaincus d’être justes et qui méprisaient tous les autres : « Deux hommes montèrent au Temple pour prier. L’un était pharisien, et l’autre, publicain… (Lc 18,9-14)

Ne tombons pas dans le piège, que cette parabole dénonce, en voulant à tout prix chercher autour de nous qui serait le pharisien ou qui serait le publicain. Ce serait faire acception de personnes. Car l’on veut toujours faire jouer le rôle du ‘méchant’ à ce légaliste pharisien et le rôle du  ‘gentil’ à ce pauvre publicain. Une telle dichotomie est paradoxale et délétère : elle nous permet souvent de nous glorifier de notre humilité ou de nos péchés, en les comparant à d’autres ! Car jamais nous ne serons comme ce pharisien ! Est-ce si simple ? (suite…)

Continuer la lecture Rencontre #21 … entre un gentil méchant et un méchant gentil

Rencontre #20 … avec un intello de scribe

jesus2Un scribe s’avança vers Jésus et lui demanda : « Quel est le premier de tous les commandements ? » Jésus lui fit cette réponse : « Voici le premier : Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force. Voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. » (Mc 12,28-34)

Et le scribe de répéter la même chose comme pour affirmer qu’il est (presque) sur la même longueur d’onde. A lire ce passage de l’Evangile de Marc, on se demande à quoi sert ce dialogue, sans contestation, sans heurt, où, pour une fois, tout le monde est d’accord. C’est d’ailleurs la seule fois, en Marc, où Jésus est du même avis qu’un scribe. Enfin, presque du même avis… (suite…)

Continuer la lecture Rencontre #20 … avec un intello de scribe

Rencontre #19 … avec des insatisfaits

jesus-grecoJésus expulsait un démon qui rendait un homme muet. Lorsque le démon fut sorti, le muet se mit à parler, et la foule fut dans l’admiration. Mais certains se mirent à dire : « C’est par Béelzéboul, le chef des démons, qu’il expulse les démons. » D’autres, pour le mettre à l’épreuve, lui réclamaient un signe venant du ciel. (Lc 11,14-23)

Alors que beaucoup se réjouissent, sont dans l’admiration, la guérison de Jésus suscite chez quelques uns la suspicion et révèle leur insatisfaction. Croit-il nous impressionner ? Veut-il attirer à lui les foules par ses actes miraculeux ? (suite…)

Continuer la lecture Rencontre #19 … avec des insatisfaits

Rencontre #18 … avec un menteur angélique ?

Annoniation-da-MessinaVoici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. (Lc 1,26-38)

Grand, Fils du Très-Haut, Roi sur la maison de Jacob à la suite de David et pour toujours… L’ange Gabriel annonce un avenir fabuleux à ce fils promis. Mais pourquoi cache-t-il à Marie, la vérité sur l’avenir de son enfant : ses pérégrinations poussiéreuses sur les chemins de Galilée, une armée de malades, d’aveugles, de pécheurs  à sa suite, un petit prédicateur devant faire face aux grands scribes et pharisiens, un fils de charpentier qui finira sur une croix comme un bandit ou un esclave !? l’Ange Gabriel aurait-il menti à Marie en promettant un avenir royal à son fils  ? Ange, porteur de la Parole de Dieu, et menteur, voilà de quoi nous étonner. (suite…)

Continuer la lecture Rencontre #18 … avec un menteur angélique ?

Rencontre #17 … avec une insignifiante captive

naaman-filletteDes Syriens, au cours d’une expédition en terre d’Israël, avaient fait prisonnière une fillette qui fut mise au service de la femme de Naaman. Elle dit à sa maîtresse : « Ah ! si mon maître s’adressait au prophète qui est à Samarie, celui-ci le délivrerait de sa lèpre. » (2R 5,1-15)

Ainsi Naaman partit en Israël pour guérir, muni d’une lettre de recommandation de la part du roi de Syrie. L’affaire devient politique. Mais le politique n’y pourra rien sans l’intervention du prophète. Le roi d’Israël est incapable de guérir l’émissaire, mais le prophète Elisée sauvera l’homme… Toute cette histoire n’aurait jamais pu voir le jour sans l’intervention étonnante d’une fillette. (suite…)

Continuer la lecture Rencontre #17 … avec une insignifiante captive

Rencontre #15 … avec un père-sévérant

MMartin_DrollingLes publicains et les pécheurs venaient tous à Jésus pour l’écouter. Les pharisiens et les scribes récriminaient contre lui : « Cet homme fait bon accueil aux pécheurs, et il mange avec eux ! » Alors Jésus leur dit cette parabole : « Un homme avait deux fils...” (Lc 15,11-32)

Encore une histoire de frères et de père, de fâcheries, et de retrouvailles…. la parabole des deux fils rejoint en bien des points l’histoire de Joseph, de ses frères et de Jacob. Mais si Joseph était une victime innocente, le fils cadet de notre parabole s’est mis, de lui-même, dans un foutu pétrin. Que lui a-t-il pris ? (suite…)

Continuer la lecture Rencontre #15 … avec un père-sévérant

Rencontre #14 … La fraternité à l’épreuve de l’amour

Joseph-bilinskaJacob aimait Joseph plus que tous ses autres enfants, parce qu’il était le fils de sa vieillesse, et il lui fit faire une tunique de grand prix. En voyant qu’il leur préférait Joseph, ses autres fils se mirent à détester celui-ci, et ils ne pouvaient plus lui dire que des paroles hostiles. (Gn 37,3…28)

Nous parlons souvent, en Eglise, de fraternité et d’amour, en associant bien souvent les deux termes, comme si cela allait de soi : la fraternité serait même un mot synonyme d’amour. Or Joseph vient nous rappeler que si la fraternité est donnée, l’amour reste encore à construire et à recevoir. (suite…)

Continuer la lecture Rencontre #14 … La fraternité à l’épreuve de l’amour

Rencontre #13 … ou pas !

Lazare_BronnikovIl y avait un homme riche, qui portait des vêtements de luxe et faisait chaque jour des festins somptueux. Un pauvre, nommé Lazare, était couché devant le portail, couvert de plaies.” (Lc 16,19-31)

Deux hommes qui ne se rencontreront jamais, ni de leur vivant, ni après leur mort… Durant leur vie, un portail les sépare, après leur mort, c’est un abîme. Terrible parabole qui nous parle aussi de plaies, de chiens, de fournaise et de torture…

A priori, la morale de l’histoire paraît simple : à ceux qui ont connu le malheur, le bonheur leur sera donné aux côtés d’Abraham, pour les autres ayant vécu dans le luxe : la fournaise ! Simple, du moins si la parabole en restait là. (suite…)

Continuer la lecture Rencontre #13 … ou pas !

Rencontre #12 … avec Joseph, en quête d’un possible

saint-josephJoseph, son époux, qui était un homme juste, ne voulait pas la dénoncer publiquement ; il décida de la répudier en secret.” (Mt 1,16-24)

Effectivement ça change tout : au lieu de livrer Marie à l’opprobre public, au risque de peut-être subir la lapidation (selon Dt 22,3-24), Joseph préfère la répudier en secret. En secret ? Est-ce possible ? Aurait-il pu renvoyer Marie chez elle sans que cela ne se sache ? Il n’aurait pas fallu longtemps pour qu’à Nazareth, le lien soit fait entre ce mariage rompu et la grossesse de Marie. Quel avenir pour elle in fine ? Ce projet de répudiation en secret est pour le moins étrange et cela n’a certes pas dû échapper à l’évangéliste Matthieu. Dès lors pourquoi n’a-t-il pas clarifiié son récit ? Pourquoi ajouter cette mention ‘en secret’ ? (suite…)

Continuer la lecture Rencontre #12 … avec Joseph, en quête d’un possible