Partiels et piétons

Et voilà  que fin mai, déjà , approche avec pour les uns ou les autres, le temps des bilans, le temps des changements, le temps des révisons et des examens aussi !! Mais c’est également le temps où l’on sent (entre les pluies et les orages) la venue prochaine de l’été. Franchement je compatis avec tous ceux qui passent leurs épreuves du bac, de licence, etc…

Effectivement il s’agit bien d’EPREUVE : rien de plus éprouvant surtout  à mon âge où la mémoire n’a plus autant de capacité. Vivement donc la fin de cette année universitaire ! Mais arrêtons les plaintes et les cris. Po-si-ti-vons ! Toute fin est aussi un début et l’été me permettra de retrouver du repos, des activités pastorales… et des parisiens ! L’an prochain, comme pour beaucoup, les choses reprendront leur cours mais toujours différemment. Pour ma part, je m’assoirais encore (si tout ce passe bien) sur les bans de l’université mais peut-être pas au même endroit. En effet, il est probable que je me retrouve à  Jérusalem pour le premier semestre, d’octobre à  fin janvier) L’occasion pour moi de fréquenter l’Ecole Biblique et Archéologique Française, mais aussi de parcourir les hauts-lieux d’Israël et des environs… une perspective d’autant plus réjouissante que cela me changera du gaz carbonique et du bruit de Paris. Il y en a peut-être en Terre Sainte, mais sans doute doivent-ils être sanctifiants !!! Une autre aventure commence.

Le vent souffle où il veut” a-t-on déjà  entendu. J’espère qu’il nous permettra de se revoir les uns les autres cet été.

François BESSONNET

Prêtre catholique et bibliste du diocèse de Luçon (Vendée).