Blog et podcast par François, prêtre et bibliste

Des mages en déroute

Dans le récit de la naissance de Jésus, Matthieu met en avant un groupe de personnages appelés mages. Mais ces soi-disant savants se seraient-ils trompés ou égarés ?

Continuer la lecture

Un sauveur vous est né

lectures de la nuit de Noël

… mais l’attendez-vous ?

Certes l’image d’un nouveau-né couché dans la paille, entre un âne et un bœuf, appuie sur le côté sensible, touchant, qui ravive et touche nos cœurs. Cela nous émeut aujourd’hui, mais demain ? Qui contemplons-nous vraiment dans la crèche : un enfant ? ou (aussi) un sauveur, notre sauveur ?

Nicolas Mignard, La Nativité,1656

L’attendons-nous vraiment ? Si Noël célèbre sa naissance, si la crèche de la maison est prête à accueillir ce petit personnage … a-t-il encore une place dans nos vies, aujourd’hui ? Dans l’évangile de la nuit de Noël, saint Luc évoque ce détail (qui n’en est pas un) : elle le coucha dans une mangeoire, car il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune. Pas de place, pour eux, pas de place pour Lui, lors de cette nuit à Bethléem. Quelle place pour lui encore aujourd’hui ?

télécharger

(suite…)

Continuer la lecture

En Avent, le prophète Michée

4ème dimanche de l’Avent (Mi 5, 1-4a)

Michée en son temps

Miché, icone russe, XVIIIeme s.

Quatrième dimanche déjà. Voici donc le dernier article consacré aux prophètes de l’Avent. Avec Michée nous remontons encore un peu le cours du temps. Cinquante ans le sépare du prophète Sophonie et plus d’un siècle de l’exil de Jérémie et Baruch. Michée est un contemporain du prophète Isaïe sans doute plus connu de nous. Sa parole résonne donc dans le royaume de Juda (Mi 1,1), probablement au temps du roi Ézéchias (725-680 av. JC).

En ce temps-là, la puissante Assyrie a effacé de la carte, en 721/722, le royaume du Nord, Israël. Malgré cette menace, le petit royaume de Juda garde confiance à cause du lourd tribut payé à l’Assyrie lui garantissant la paix et en raison des travaux de fortifications de Jérusalem. Cet orgueil présomptueux des notables, s’appuyant sur leurs propres forces et leur enrichissement, exaspère le prophète.

(suite…)

Continuer la lecture

En Avent, le prophète Sophonie

3ème dimanche de l’Avent (So 3, 14-18a)

Au temps du roi Josias

Avec le prophète Sophonie nous sommes transportés au début du règne du jeune roi Josias (So 1,1). C’est donc vers les années 640-630 que le prophète Sophonie dénonce l’infidélité de Juda et Jérusalem.  La présence de cultes païens, introduits sous l’influence du pouvoir assyrien, est une provocation envers le Seigneur. Dans ses premiers oracles (So 1-2), Sophonie dénonce cette compromission envers ces modes étrangères dans lesquelles se fourvoient les princes et les prêtres.

Cinquante ans avant la déportation de Juda et des prophètes Jérémie et Baruch, Sophonie se désole de la perdition des fils d’Israël et annonce déjà sa ruine, mais aussi son Salut.


Je supprimerai de ce lieu le reste des adorateurs de Baal, le nom des desservants d’idoles, ainsi que les prêtres. […] Il arrivera, en ce jour du sacrifice du Seigneur, que je visiterai les princes, les fils du roi, et tous ceux qui s’habillent à la mode des étrangers. (So 1,4.8)

télécharger

(suite…)

Continuer la lecture

En Avent, le prophète Baruch

2ème dimanche de l’Avent (Ba 5, 1-9)

Jérusalem, quitte ta robe de tristesse et de misère, et revêts la parure de la gloire de Dieu pour toujours, enveloppe-toi dans le manteau de la justice de Dieu, mets sur ta tête le diadème de la gloire de l’Éternel. Dieu va déployer ta splendeur partout sous le ciel, car Dieu, pour toujours, te donnera ces noms : « Paix-de-la-justice » et « Gloire-de-la-piété-envers-Dieu ».

Debout, Jérusalem ! tiens-toi sur la hauteur, et regarde vers l’orient : vois tes enfants rassemblés du couchant au levant par la parole du Dieu Saint ; ils se réjouissent parce que Dieu se souvient. Tu les avais vus partir à pied, emmenés par les ennemis, et Dieu te les ramène, portés en triomphe, comme sur un trône royal.

Car Dieu a décidé que les hautes montagnes et les collines éternelles seraient abaissées, et que les vallées seraient comblées : ainsi la terre sera aplanie, afin qu’Israël chemine en sécurité dans la gloire de Dieu. Sur l’ordre de Dieu, les forêts et les arbres odoriférants donneront à Israël leur ombrage ; car Dieu conduira Israël dans la joie, à la lumière de sa gloire, avec sa miséricorde et sa justice.

télécharger

(suite…)

Continuer la lecture

En Avent, le prophète Jérémie

1er dimanche de l’Avent (33,14-16)

Voici venir des jours – oracle du Seigneur – où j’accomplirai la parole de bonheur que j’ai adressée à la maison d’Israël et à la maison de Juda : En ces jours-là, en ce temps-là, je ferai germer pour David un Germe de justice, et il exercera dans le pays le droit et la justice. En ces jours-là, Juda sera sauvé, Jérusalem habitera en sécurité, et voici comment on la nommera : «Le-Seigneur-est-notre-justice.»

télécharger

La prison de Jérémie et les ruines de Jérusalem

Horace Vernet, Jérémie, 1844

Nous sommes dans les années 590 avant J.C. Et ces paroles d’Espérance retentissent depuis une prison, celle du prophète Jérémie détenu dans la cour de garde (33,1). Nabuchodonosor et ses armées ont mis Jérusalem en ruine, une première fois en 597. Elle n’est plus qu’un désert sans hommes ni bétail (33,10). Mais Jérémie ne soutient pas les élans nationalistes de ses concitoyens. Pour lui et le Seigneur, la prochaine victoire babylonienne et le pillage de Jérusalem1 sont inéluctables : Je vais livrer cette ville aux mains du roi de Babylone qui la prendra (32,3). On imagine bien que ces paroles ne plurent ni au roi, ni au peuple.

(suite…)

Continuer la lecture

En Avent les prophètes


Noël approche (et l’hiver vient).

Photo : Marina Khrapova on UnsplashAutour de nous se donnent à sentir, à voir et à entendre les guirlandes lumineuses, les sapins décorés, les cantiques diffusés, les crèches discrètes, les vitrines attractives, les barbus en rouge, parfois la fausse neige, le vrai vin chaud, et les films sirupeux. Voilà sans doute bien des manières d’exprimer cette joie à donner et à partager animant nos contemporains. Ces petites choses qui pourraient presque constituer un calendrier de l’Avent à elles seules. Presque, car il ne nous faudrait pas oublier ni la dernière de ses cases : la naissance du Christ ; ni même la première : L’Espérance à vivre. Sans cela, l’Avent ne pourrait-être qu’une parenthèse vite oubliée, et le froid indifférent de l’hiver revenir à grand pas. (suite…)

Continuer la lecture

2 0 1 8 – Et prendre ce temps


L’exercice est conventionnel, l’intention louable et  l’art dupliqué d’année en année. Il est aisé de souhaiter, surtout à cette distance anonyme, une année tout aussi bonne et heureuse que la santé, le travail, la vie familiale ou la vie spirituelle… Ne soyons pas naïfs, vous et moi, nous savons le peu d’emprise que nous possédons sur les évènements à venir et que notre bonheur ne dépend pas d’un cumul de ces vœux annuels et encore moins de nos résolutions récurrentes. Pourtant tout serait si “joyeux”, “doux”, “bon”… à l’image de ce vocabulaire infantile et de ces rêves adolescents “carte-postalisés” que nous savons promouvoir en ce début d’année. (suite…)

Continuer la lecture

Grand Dieu, Il s’est fait petit d’homme !


Grande nuit, grande joie, grandes voix dans le ciel pour la naissance d’un si petit être, dans un lieu pourtant si minable. La promesse de l’avènement d’un Sauveur, du Prince de la Paix, s’accomplit dans un décor misérable. Le Verbe s’est fait chiard comme je l’écrivais lors d’un précédent Noël. Et pourtant, tout le mystère est là ! Et là est notre vraie joie.

Une histoire de mangeoire

Dans nos crèches, nous contemplons ce personnage de cire ou de plastique, installé sur la paille, sans faire attention à l’incongruité d’une telle mise en scène. Nos oreilles nostalgiques, nos croyances infantiles, nos yeux éblouis de guirlandes… nous auraient-ils rendus sourds et aveugles face à l’aberration d’une telle situation : l’enfant-né, divin Sauveur, couché dans une mangeoire. Et par trois fois, pour bien insister, Luc nous le répète : (suite…)

Continuer la lecture
Fermer le menu