Des hommes et des dieux

Des hommes et des dieux (X.Beauvois)Je ne m’étendrai pas longuement sur ce film. Non qu’il m’a déplu, bien au contraire, mais d’autres l’ont commenté mieux que je n’aurais pu le faire. Je vous conseille donc d’aller voir les articles de Koz et d’ Edmond Prochain. Vous pourrez apprécier leur analyse et leur sentiment vis à vis de ce film ainsi que les commentaires dont ceux que j’ai pu laisser ici et .

En tout cas, et comme je l’ai déjà dit chez Koz , malgré quelques longueurs -les plus optimistes parleront de temps monacal – c’est un beau film non seulement sur le don de soi dans la foi, mais aussi sur le discernement. Xavier Beauvois a su porter un regard émouvant et assez juste sur des hommes qui ont voulu donner sens à leur vie, une vie humble et simple mais combien belle et signifiante. Ce n’est pas un film sur des héros ni des sur-hommes, mais sur des moines accordés à leur foi chrétienne, avec leurs doutes, leurs questions, qui essaient de poursuivre jusqu’au bout, et librement, le chemin sur lequel ils ont été appelé. Le dépouillement de la crèche, la sincérité de leur chant, leur compassion envers les habitants du village, le silence, la joie d’un dernier repas… l’incarnation et la croix !

Bonne séance.

François BESSONNET

Bibliste et prêtre pour le diocèse de Luçon (Vendée).
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
François
10 années
Reply to  christine

Merci pour cette info.

christine
christine
10 années

Bonjour François
aujourd’hui je monte à bord et rappelle à ton équipage que l’AED cherche des fonds sous l’impulsion de Mgr Bader, archevêque d’Alger, pour restaurer la chapelle et la ferme du monastère de Tibhirine. Voilà une nouvelle façon de continuer à vivre du témoignage des moines et, à l’approche de la Pentecôte, participer à la reviviscence de ce lieu, pour que l’Esprit redevienne signe et présence.