Blog et podcast par François, prêtre et bibliste

Z’avez lu ZeBible ?

(modifié le: vendredi 15 février 2019)

XPLDJ1 ! Une Bible adressée spécifiquement aux jeunes : voilà une idée qu’elle est bonne…  Mais qu’est-ce qui différencie une bible pour les jeunes, d’une Bible pour enfants ou d’une Bible pour les ‘vieux’ ? Des bibles particulièrement destinées aux jeunes, on connaissait : généralement, il s’agit de bibles dont les éditeurs ont sélectionné  les textes les plus importants les agrémentant d’illustrations, voire les mettant en BD. Mais ZeBible est une vraie Bible proposant l’ensemble des livres bibliques dans leur intégralité. Le pari semblait fou, mais le résultat tient ses promesses… à quelques bémols près (j’y reviendrai).

Un projet œcuménique

Sortie depuis le 14 mai, ZeBible est une aventure oecuménique, et c’est à souligner. Portée par l’Alliance Biblique Française, le projet ZeBible a rassemblé des groupes de toute confession :  catholique, orthodoxe, protestant et évangéliste  2 (oui on y trouve aussi l’Eglise Adventiste du Septième jour, ce qui m’a aussi surpris quand on connait leur lecture littéraliste de la Bible sans parler du créationnisme… j’y reviendrai là aussi). Mais, il n’en reste pas moins que ZeBible (j’en rassure certains) a reçu le soutien de la plupart des Eglises de confession chrétienne 3 .

Mais allons voir de plus près à quoi ressemble cette vraie Bible pour les jeunes…

Une vraie Bible avec des outils de lectures thématique (Entre foi et doutes, la place de l’étranger, plusieurs noms pour un Dieu…), des programmes de lecture continue (autour de fêtes, de thèmes,…) et des itinéraires de lecture (dites historiques, géographiques et sociologiques), des pistes de réflexions sur des thèmes tels : connaître la Bible et son Histoire, ses genres littéraires, l’histoire du/des canon(s) et tout un répertoire, un dictionnaire des mots bibliques…. Ecrites dans un style jeune au vocabulaire simple, ces pages clarifient la pensée du jeune lecteur. Voilà de quoi comprendre ce qu’est la Bible, ses personnages, son contexte, son style… et c’est bien par  là qu’il fallait commencer.

Une vraie Bible avec, pour chaque livre, une introduction toujours simple, claire et accessible : Pourquoi lire ce livre ? Contenu et contexte, les personnages principaux, le  plan, le genre littéraire. De quoi se plonger dans un livre en toute (enfin presque) connaissance de cause.

Une vraie Bible avec des notes pour les passages, ou les versets, plus difficiles, plus confus, nécessitant un éclairage ou pour souligner l’enjeu éthique ou théologique d’un récit… L’originalité de ce notes tient dans ses titres sympas, djeun’s quoi : La raison du moins fort, Vous en rêvez ?, Ticket pour le bonheur… Des notes (nombreuses mais pas trop longues) allant à l’essentiel (enfin presque). Des encadrés sur un personnage viennent également compléter la compréhension et l’appropriation du texte.

ZeBible n’est pas seulement une Bible qu’on offrira à l’occasion d’un anniversaire, à Noël ou d’une célébration religieuse. Non, ZeBible  invite à partager la Parole de Dieu en groupe (enfin c’est ce que j’espère…). Notons que ZeBible,  c’est aussi un site internet, ayant servi de promotion du livre avant sa parution, proposant des outils intéressants en complément (et aujourd’hui telle devrait être sa vocation).

Quelques bémols quand même…

Bon, la couleur rouge choisie… c’est pas trop mon truc (je trouve çà un peu tristounet, mais autour de moi, les avis sont plutôt favorables). Personnellement je trouve le style des logos un peu trop années 80, mais je me trompe sûrement. J’ajoute que ZeBible est livrée avec un CD de PUSH (c’est pas mon truc non plus) et des stickers (on en fait quoi ?). Bref, des goûts et des couleurs…

Bon, une désolation : le choix de la traduction en français courant… Je ne dis pas que c’est une très  mauvaise traduction (enfin pas trop…) : le langage est simple et accessible. Mais le langage quoique courant a déjà vieilli (à mon goût) et demeure un peu plat par rapport à certaines expressions de la Bible. Mais je sais que traduire la Bible de manière fidèle et en langage ‘jeune’ aurait demandé un travail considérable (et interminable tant ce langage évolue vite).

La grande absente : la question de l’historicité…

Si, dans les outils bibliques, la question de l’inspiration est traitée de manière simple (sans être simpliste) faisant droits aux auteurs des  livres, à l’Esprit Saint mais aussi aux témoins (j’aurais préféré lire le terme de transmission si l’on ne voulait pas parler de  Tradition ou de sources). “Dieu n’a rien écrit” déclare avec raison ZeBible préférant parler de collaboration entre le divin et l’humain. Une belle page. Mais ce n’est pas là que le bas bât blesse. C’est la question du lien entre le récit et l’historicité qui n’est jamais évoquée (ou de manière timide notamment dans les outils de lecture ‘Histoire et récits). C’est dommage pour ne pas dire dommageable : est-ce pour contenter la partie évangéliste, les Adventistes du 7ème jour ?

Pourtant, ce sont des questions de jeunes : “çà s’est vraiment passé comme çà ? C’est pas possible !” Exit donc les questions incontournables : Dieu a-t-il créé l’univers en six jours ? Adam et Eve ont-ils existé ? Il aurait être plus explicite  face ces questions. Rien non plus sur les contradictions internes (ex : pas une note pour expliquer pourquoi le roi Saul fait la connaissance avec David en 1S 16,14-23 puis ne le connaît plus en 1S17,55-58). Vous me direz que je suis un peu technique et qu’on n’a pas besoin d’expliquer tout çà aux jeunes pour qu’ils lisent la Bible. Certes et heureusement. Mais des questions plus basiques comme : ‘Pourquoi quatre évangiles ?’ ne sont même pas traitées. Il en va de même dans les notes au sein de certains  livres (le traitement est inégale selon les livres) : très souvent, elle porte le lecteur vers une lecture symbolique ou spirituelle (ce qui est bien) mais ne laisse pas souvent apparaître la question de l’historicité (avéré ou non) du récit ou du passage. Ainsi (c’est un exemple parmi de nombreux autres), l’auteur des Actes des Apôtres est qualifié d’historien du 1er s. qui a mené une enquête historique sérieuse. Mais qu’est-ce qu’un historien du 1er ?  Qu’est-ce qu’on veut dire par enquête historique sérieuse ? Beaucoup de précautions sont prises pour parler de certains passages écrits COMME par un témoin des évènements… Bref tout cela est très timide et semble vouloir ménager la chèvre et le chou : une écriture de concession. A  mon avis, ce minimisation de l’historicité (ou du lien entre le récit, son auteur et l’Histoire) est un véritable manque.

Je terminerai par cette phrase qui m’a laissé pantois. On la trouve dans le très utile ‘Comment lire la Bible ?’ qui donne des moyens nonobstant intéressants : “Lire en groupe : Lire la Bible en groupe est très enrichissant et offre une bonne alternative lorsqu’on a de la peine à lire seul.” Une alternative seulement ??? Ben alors j’ai rien compris à la Parole de Dieu….

Mais bon…

Quoi qu’il en soit ZeBible donne l’opportunité aux jeunes de s’approprier la Parole de Dieu, en groupe, proposant des portes d’entrée multiples et l’on ne peut que s’en réjouir. C’est non seulement une bonne Bible pour les jeunes (malgré la question historique traitée avec légèreté), c’est aussi une belle édition pour les aumôneries, les mouvements,… voire même les groupes bibliques jeunes. Mais le mieux (si vous l’offrez ou voulez l’acquérir), c’est de lui adjoindre le livre “Premières questions sur la Bible” de Michel Quesnel qui complètera utilement ZeBible.

« Nous devons aider les jeunes à acquérir une intimité et une familiarité avec la Sainte Écriture, pour qu’elle soit comme une boussole qui leur indique la route à suivre. » Benoît VXI, Verbum Domini 104

 

Zebible, Editon Bibli’O, Villiers-le-Bel, mai 2011 ( 26,50€ | prix de lancement :22,00  € )
Pour terminer, je vous laisse lire quelques extraits (que vous trouverez également sur le site Zebible.com ) et regarder le teaser… (maintenant je comprends le pourquoi du look de ZeBible).

 

 

XPLDJ

XPLDJ… Une Bible adressée spécifiquement aux jeunes : voilà une idée qu’elle est bonne…. Le projet était audacieux, et le résultat ne m’a pas déçu. Mais qu’est-ce qui différencie une Bible pour les jeunes, d’une Bible pour enfants ou d’une Bible pour les ‘vieux’ ?

… Une Bible adressée spécifiquement aux jeunes : voilà une idée qu’elle est bonne…. Le projet était audacieux, et le résultat ne m’a pas déçu. Mais qu’est-ce qui différencie une Bible pour les jeunes, d’une Bible pour enfants ou d’une Bible pour les ‘vieux’ ?


eXPLosez de Joie !

  1. EXPLosez De Joie !
  2. Assemblée des Eglises orthodoxes de France, Aumônerie  catholique de l’enseignement public, Communautés franciscaines, Eclaireuses et Eclaireurs unioniste deb France, Eglise Réformée de France, Fondacio, Fondation Pasteur Eugène Bersier, La ligue, Scouts et Guides de France, Union des Eglises protestantes d’Alsace et de Lorraine, Fédération des églises adventistes.
  3. Conférence des Evêques de France, Fédération protestante de France, Assemblée des évêques orthodoxes de France, Eglise apostolique arménienne, Eglise anglicane en France.

Cet article a 5 commentaires

  1. @s.u.Père François – Peut-être aussi parce que ZeBible n’est pas qu’une version papier, mais aussi un support sur le Net : http://zebible.com/ par exemple, sur le contexte de rédaction. Cela peut paraître encore un peu léger, mais il faut faire un choix pour tenir en 2320 p. 🙂

  2. @Blandine – Merci pour cette précision. Je me doutais bien qu’une telle entreprise rassemblant des confessions différentes (différentes jusque dans leur rapport à la Bible) n’est pas chose évidente.
    Quant à la question du rapport entre bible et histoire, vous dites qu’à ce sujet il existe “quelques zones d’ombres et que tout le monde n’est pas d’accord”. Certes pour certains livres, certains récits. Mais faut-il pour autant mettre la question de côté pour des récits ou des livres qui aujourd’hui ne posent plus question (sauf pour quelques résidus de lecture fondamentaliste ou créationniste) ?
    A force de consensus on en oublie l’enjeu d’un telle question, c’est à dire à l’Histoire du Salut et l’incarnation : le verbe s’est fait chair.

  3. Bonjour

    Je viens de tomber sur votre article. J’ai un petit peu participé à la publication de ZeBible (lecture et correction, balisage des textes) et j’ai suivi le projet pendant 2 ans. En ce qui concerne les bémols, vous vous doutez bien qu’avec 110 rédacteurs et 12 entités partenaires de sensibilités différentes, il a été complexe de créer un consensus. Par conséquent, étant donné que l’historicité de l’écriture de la Bible a encore quelques zones d’ombres et que tout le monde n’est pas d’accord, il a été choisi de ne pas aborder le sujet. Ceci n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.

  4. Z’ai pas lu, Zeulement feuilleté : Moi z’l’a trouve zympa… Z’y connais pas grand choze en Bible (Z’avais pas vu tout çà) mais ze suis d’accord avec la propozition pour ‘1eres questions sur la Bible’ (celui là z’ai lu et c’est vrai qu’il aborde toutes les questions qu’on peut se poser jeunes comme moins jeunes).

  5. Merci pour cette analyse et l’éclairage qu’elle apporte… pour les compléments de lecture.

Les commentaires sont fermés.

Fermer le menu

Ce site utilise quelques cookies

Merci de valider l'acceptation des cookies. Vous pouvez aussi refuser leur usage, tout en continuant à visiter ce site.