Blog et podcast par François, prêtre et bibliste

Khôl … avec un K comme carême

kholKhôl : nom masculin. Substance servant au maquillage des yeux. Le khôl est composé d’un mélange de  souffre, de galène, de malachite et de gras. Autrefois, les Egyptiens s’en servaient pour mettre en valeur les yeux, mais attribuaient aussi au khôl des vertus médicinales. Ce khôl égyptien n’est pas à confondre avec le khôl romain ou tout autre produit de maquillage actuel.

“Les frères de Joseph se dirent l’un à l’autre : «Voilà l’homme aux songes qui arrive ! C’est le moment, allons-y, tuons-le…” Gn 37,20

“Mais, voyant le fils, les vignerons se dirent entre eux : ‘Voici l’héritier : allons-y ! tuons-le, nous aurons l’héritage !” Mt 21,38

Sans doute vous demandez-vous le rapport entre le mot du jour ‘khôl’ et les textes du jour ?

Quels liens entre ce fard aux yeux et l’épisode de Joseph vendu par ses frères ou la parabole des vignerons homicides ? Nous sommes loin de récits décrivant la beauté, la grâce. Alors pourquoi parler maquillage ? Parce qu’hier c’était la journée internationale des femmes ? … euh … en fait non.

On peut penser le maquillage comme un acte de mise en valeur de soi ou simplement d’embellissement. Au début de ce carême, nous avons entendu, nous-mêmes, cette parole  de Jésus : « Pour toi, quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage » Mt 6,17. Mais il poursuit : « pour ne pas montrer aux hommes que tu jeûnes, mais seulement à ton Père qui est là dans le secret. » Maquillage de carême invitant à la discrétion.

Mais, il existe des khôls plus insidieux. Et de ces ‘maquillages’, il en est bien question dans nos textes. Les frères de Joseph maquilleront la disparition de leur frère en accident. Et nos serviteurs vignerons sont fardés de pouvoir au point d’être grimés en propriétaires. La jalousie, la convoitise leur ‘khôl’ à la peau. La vérité innocente du fils doit affronter le mensonge ambitieux des hommes. Il est des actes dont nous sommes peu fiers mais que nous embellissons malgré tout. Nos désirs de paraître nous font parfois oublier la réalité de ce que nous sommes… Bref, en matière de maquillage, hommes ou femmes, nous pouvons devenir experts.

Mais, il en est un qui fut toujours en vérité avec les hommes. Et pourtant, celui-là même fut jeté en pâture à la haine du monde. Seuls les coups subis maquillaient son visage mais jusque sur cette croix, son amour, plein phare sur ceux-là même qui l’insultaient, fut sans fard.

Le khôl qu’ont rejeté les maquilleurs est devenu le khôl salutaire. Mt 21,42

à suivre…

Les lectures du jour.

K… comme Carême. Le principe : chaque jour (sauf le dimanche), dire le carême par un mot commençant  par K. Quarante jours donc quarante mots pour (re)découvrir le carême. Retrouvez tous les articles déjà parus de la série “K… comme Carême“.

François

Prêtre catholique et bibliste du diocèse de Luçon (Vendée).
Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :