L M N O Pâques !

(modifié le: vendredi 13 juillet 2018)

ForrestUne lettre parmi d’autres, insignifiante, peu courante, ignorée, pauvre : K… comme carême, ce Karaoké aux airs des quarante couplets de la Parole de Dieu, la ballade du carême. Cette parole nous a parfois déroutés ou remis en route. On m’a qualifié récemment de marathonien1 des mots. Mais, ok ! J’accepte car un marathon c’est 42,195 km… en quarante jours, ça va c’est de la balade. Une balade que j’ai faite avec vous, lecteurs, blogueurs et twitteurs2. Mais voilà, le marathon a pris fin et aujourd’hui c’est le jour du sprint final !

Cours Marie-Mad’, cours !

Toi qui étais sortie quand encore il faisait sombre. Laisse-là la nuit, et cours vers le matin ! Cours vers la Vie ! Précipite-toi vers les disciples et dis-leur « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l’a mis. » Car ces Paroles aux disciples, elles les mènent aux Pâques.

Cours Pierrot, cours !

Toi qui t’enfermais dans la maison de ton regret, laisse-là le linceul de ton reniement, un autre t’attend plein d’espérance ! Cours avec ton compagnon, tous deux ensembles, à perdre haleine, car un souffle nouveau vous sera donné. Cours vers ces linges soigneusement pliés, signe d’une paix déjà donnée ! Ces linges, ce linceul sont l’ultime trace du crucifié. Car ces traces livrées aux disciples, elles les mènent aux Pâques !

Cours disciple bien-aimé, cours !

Toi qui regardais le crucifié, laisse-là ta tristesse, la joie t’attend en ce matin. Cours contempler ce tombeau vide qui te remplira de foi ! Cours, toi le disciple d’aujourd’hui, car tu es toujours son bien-aimé. Courrez disciples vous plonger dans les Ecritures ! Car ces Ecritures, elles les mènent aux Pâques, comme un sprint final vers la Rencontre quotidienne du Ressuscité !

  1. Moi sportif ! on aura tout vu… Ils ont de l’humour à RCF !
  2. J’aurais aimé tous vous citer tant vous m’avez apporté par vos articles, vos commentaires, vos FBlike, vos RT, vos tweets, etc…

2 commentaires pour “L M N O Pâques !

  1. Un vrai marathon, oui, oui, je persiste et je signe. J’ai couru après les K tous les jours. Je le (re)dis: une belle performance! c’était une chouette balade de 40 jours…

Les commentaires sont fermés.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut

Ce site utilise quelques cookies

Merci de valider l'acceptation des cookies. Vous pouvez aussi refuser leur usage, tout en continuant à visiter ce site.