Blog et podcast par François, prêtre et bibliste

Lettre au ‘petit’ Jésus

LCher ‘petit’ Jésus,

Permets-moi de t’appeler ‘petit’ toi qui es pourtant si grand à mes yeux. Ah si les ‘grands’ pouvaient se faire ‘petits’ comme toi qui t’es abaissé jusqu’à nous depuis la crèche jusqu’à la croix ! Comme tu le sais, je n’ai pas l’habitude de t’écrire, d’autant que tu n’as pas d’email (en plus t’es même pas sur twitter comme ton copain Ben !)

Il y a longtemps, lorsque j’étais petit, un peu avant Noël, j’écrivais à un certain Père Noël mais depuis on m’a dit qu’il n’existait pas, et que ce personnage imaginaire s’était fait un nom sur le tien : quel  faussaire celui-là !

Maintenant que je suis ‘grand’, je peux enfin écrire à LA personne concernée par Noël, qui vit et existe, et qui me répondra, j’en suis sûr 1. A l’approche de la Nativité, me voici comme un enfant devant toi et comme un enfant je t’envoie ma liste de cadeaux : ce sont simplement trois voeux que tu pourras exaucer non sans mal. Car pour Noël, je désirerais :

  1. Profiter d’une année sabbatique. Cela fait plus de dix ans que je consacre tout mon temps pour toi, pour ton Eglise… alors je mérite bien un peu de repos. Je pourrais enfin lire aller au ciné voyager dormir ne rien faire … déprimer. Bon oublie ce cadeau-là !
  2. Que se convertissent à ta Parole les anticléricaux, les supersitieux, les tradis, les charismatiques, les progressistes,  les cathobisounours… Oublie ce voeu-là : sans eux je m’ennuierais à mourir et je ne sais pas avec qui je pourrai encore me fâcher discuter ! (mais daigne quand même jeter un oeil sur eux de temps en temps.)
  3. Que mon évêque puisse avoir une promotion, ses vicaires  plus d’attention à l’Evangile, et  mon curé de plus longues vacances…  euh… on oublie ça aussi, hein !  (mais parles-en à ton ami Ben stp).

Bon, finalement, je me contenterais de ce que tu m’as déjà donné et qui est amplement suffisant pour remplir ma vie de ta joie (à condition que tu me donnes un ‘petit’ coup de main, et vite !)

Passe de bonnes fêtes de Noël,

<

p style=”text-align: right”>François, ton ‘petit’ serviteur,

P.S. : Si tu as sous le coude un mode d’emploi pour ma propre conversion , je suis preneur !

  1. dernièrement, j’ai demandé des cookies et tu m’en as fait envoyer plein !

François

Prêtre catholique et bibliste du diocèse de Luçon (Vendée).

Cet article a 1 commentaire

  1. Convertir les anticléricaux, les supersitieux, les tradis, les progressistes, les cathobisounours, pourquoi pas, mais pas les charismatiques ! On est déjà super converti, non ? 😉

Les commentaires sont fermés.

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :