Rencontre #2 … avec Isaïe et ceux qui n’ont pas tout compris

  • Post published:vendredi 7 mars 2014
  • Post category:Carême

Raphael_IsaïeIls viennent me consulter jour après jour, ils veulent connaître mes chemins. Comme une nation qui pratiquerait la justice et n’abandonnerait pas la loi de son Dieu, ils me demandent de leur faire justice, ils voudraient que Dieu se rapproche.” (lire Is 58,1-9a)

Vu ainsi, hors de son contexte, la Parole de Dieu par le prophète Isaïe pourrait tout à fait nous correspondre. N’est-ce pas ce que  nous pouvons chercher durant ce carême : consulter Dieu chaque jour, connaître ses chemins, sa Loi afin qu’il se rapproche de nous … et pourtant, il s’agit là de reproches : “Dénonce à mon peuple ses fautes, à la maison de Jacob ses péchés.

Faudrait savoir ! Le péché du Peuple : tout attendre de Dieu, penser que le jeûne ou la mortification comme un moyen de plaire à Dieu.  Le péché du Peuple dénoncé c’est l’oubli de la présence Dieu dans cet individualisme quotidien : jeûner pour soi mais oublier son frère, faire sa pénitence mais sans partager. Or Isaïe nous rappelle que la véritable conversion c’est avant tout la charité vécue au sein du peuple de Dieu. Ce n’est pas chercher son propre intérêt, le plus pieux soit-il, mais un désintéressement. Ils voudraient que Dieu se rapprochent… alors qu’il est déjà là par sa Parole, qu’il est déjà là dans ceux et celles qui souffrent et espèrent…. Alors qu’il est déjà là, lui, l’Epoux, c’est à dire celui qui nous aime et que nous aimons, Celui qui s’unit à nous jusque dans nos failles, Celui qui noce avec nous et les invités de tous les carrefours.

 

 

François BESSONNET

Prêtre catholique et bibliste du diocèse de Luçon (Vendée).