Marc et le commencement

Marc et le commencement

Commencement ou dans la langue grecque de notre évangile : Archè  (Ἀρχὴ). Heureux choix de ce premier mot débutant par la première lettre de l’alphabet : A, alpha. Une initiale qui pointe vers une fin, sa finalité, son oméga ΩCommencement d’un livre proclamé encore et toujours, d’une histoire qui n’en finit pas de se déployer, d’une vie à jamais offerte. Cet archècommencement ouvre ainsi le livre, sans article pour l’annoncer, sans verbe pour l’accompagner. Sans prévenir, il surgit à nos yeux comme bientôt la voix rugira pour briser le silence du désert.  Avec ce premier mot de l’évangile de Marc,  et ses quelques lettres, émergent tant d’images d’hier et tant d’espoirs pour nos lendemains. Car ce commencement  inaugure cette nouveauté toujours actuelle : Jésus, Christ, Fils de Dieu. Et il y aura beaucoup à dire sur ce commencement et nos commencements.

Mais je veux ici m’intéresser à ce mot, dès cette première lettre, et surtout à cette main tenant calame qui l’écrivit la toute première fois, il y a près de mille neuf cent cinquante ans,  commencement de l’écriture du tout premier évangile.  Sans entrer dans les détails historiques et exégétiques (vous trouverez cela dans la boite à outils), il nous faut pourtant peser le poids de cette main qui se penche vers ce papyrus encore vierge.

Lire la suite Lire la suite

Marc et le court évangile de Jésus

Marc et le court évangile de Jésus

La prochaine année liturgique – eh oui, déjà ! –  privilégiera l’évangile de Marc. Année B dit-on. B comme balade ? comme brièveté ? C’est ce que l’on pourrait tout du moins penser. Avez-vous remarqué ? Lorsque l’on évoque un évangile en particulier, il nous vient parfois des passages qui le caractérisent. Matthieu ? Les béatitudes, le sermon sur la montagne, les ouvriers de la 11ème heure… Luc ? Zachée, le bon samaritain, le fils prodigue… Jean :  le Verbe fait chair, la Samaritaine, Cana, Lazare… ! Marc ? Le plus court !

Voilà qui vient à l’esprit quand l’on évoque Marc, « le plus court » accompagné d’un petit rictus de soulagement : enfin un évangile « facile », un « résumé » comme on l’a trop souvent et maladroitement qualifié.

Lire la suite Lire la suite

G.P.S. du Pardon

G.P.S. du Pardon

Un peu de publicité pour ces documents. (extraits et revue de presse)

gps-lescouv » Le confessionnal n’est pas une teinturerie qui ôte les tâches des péchés, ni une séance de torture où l’on inflige des coups de bâton. La confession est la rencontre avec Jésus au cours de laquelle on touche du doigt sa tendresse. » Pape François.

Guide pour se Préparer au Sacrement du Pardon, éditions Les Oyats / Siloë-La Roche sur Yon, 2016.

 

Deux nouveaux documents viennent de paraître pour se réapproprier le sacrement de pénitence et de réconciliation. Des  » G.P.S.  » aussi pratiques qu’indispensables pour nous guider vers le sacrement du pardon, que ce soit :

gps-indiv-couvrabat1ade manière individuelle (livret de poche) pour aider à se préparer à vivre le sacrement, à partir de la Parole de Dieu et par divers moyens soutenant l’examen de conscience (iconographies, textes de la Tradition, prières, questions…). Ce livret comprend également une aide pour se confesser.

 

 

  • gps-enfants-1en groupe, de 7 à 117 ans avec les livrets d’animation pastorale et enfants, pour la catéchèse, l’aumônerie, la paroisse. Depuis la première initiation jusqu’à la préparation communautaire au sacrement, les catéchistes, prêtres et acteurs ecclésiaux trouveront des propositions spirituelles et pédagogiques originales s’appuyant toujours sur la Parole de Dieu. Les enfants en CE et en Pastorale Catéchétique Spécialisée bénéficient d’un livret adapté. Des célébrations communautaires pour se préparer au sacrement individuelles sont également incluses.

edlesoyats

POUR EN SAVOIR PLUS ( audio, vidéo, revue de presse… )  :

Lire la suite Lire la suite