Jésus : roi du buzz ?

Jésus roi du BuzzAujourd’hui, c’est LA mode et LA manière de se faire connaître, devenant ainsi le summum de LA réussite : faire le BUZZ.  Une tentation du succès éphémère à laquelle s’adonne également quelques groupuscules chrétiens catholiques (mais j’en ai déjà un peu parlé dernièrement). Est-ce nouveau ? On peut se le demander en regardant le récit de l’entrée de Jésus à Jérusalem (lecture ici). En anglais ce terme signifie ‘bourdonnement’ ou bien ‘brouhaha’ et que de bruits, d’acclamations, d’Hosanna ce jour-là.

Jésus fait-il le buzz ?

On pourrait le croire : le p’tit nazaréen il sait y faire. Et que je te multiplie les pains, et que j’te marche sur les eaux, et hop ! une petite guérison par ici, et hop ! un exorcisme par là… Vous voyez bien : Jésus est le Roi du buzz. D’ailleurs n’est-il pas accueilli comme un roi : sur son ânesse de Messie, écoutez comme il est acclamé, regardez cette foule étendant leurs précieux manteaux (ah non, pas mon Loden !) et des branches d’arbres  sur son chemin. C’est la voie royale pour ce prophète galiléen. Enfin, on pourrait le croire… Car ceux qui l’accueillent à l’entrée de Jérusalem  sont les mêmes qui crieront plus tard : ‘A mort ! Crucifie-le !‘…. le buzz est éphémère. Faut dire qu’à force de provocation, il a poussé le bouchon un peu trop loin le Jésus-Christ ! On le sait : le buzz est d’autant plus éphémère que la foule est volatile versatile.

L’anti-buzz salutaire

Ils ont vu le buzz, mais ils n’ont pas vu le signe. D’ailleurs ont-ils compris les autres : ces p’tits miracles dont ils ne voyaient que le merveilleux mais rarement la profondeur et la douceur du geste (souvent posé avec discrétion). Les foules font de cette entrée de Jésus à Jérusalem le buzz du jour. Mais faut pas prendre le Nazaréen pour un coq de la cour du Grand-Prêtre ! Car ces cocoricos de Rameaux ne viennent pas du Christ. Lui ne dit rien : le signe est posé et cela suffit. Silencieux, il entre en roi à Jérusalem et il en sortira… en Roi, couronné d’épines, trônant sur sa croix, Roi d’humilité  ! Ce brouhaha d’Hosanna appelant un roi sauveur ne trouvera sa réponse qu’au silence de la Croix (l’anti-buzz salutaire).

Nous avons tenu ces rameaux en mains : mais ces derniers sont le signe de nos trahisons, de nos recherches de ‘buzz’ (Allez Jésus fait-nous un petit miracle !) Nous avons tenu ces rameaux en mains, et ces derniers sont désormais le signe de sa fidélité et de son pardon .

Bonne Semaine Sainte.

 

P.S. : Et le premier qui crie ‘Bingo  !‘, j’lui fais bouffer son rameau !!!!

François BESSONNET

Bibliste et prêtre pour le diocèse de Luçon (Vendée).