Blog et podcast par François, prêtre et bibliste

(11) Le choix des Douze

Le manuscrit de la Pentecôte

11. Le choix des Douze

Les jours qui suivirent1, les pèlerins vinrent à Jérusalem pour la fête des semaines2. Marie, la mère de Jésus nous avait rejoint ainsi que les frères de Jésus3. Quelques disciples descendus de Galilée avaient également grossi notre petit groupe. Joseph Barsabbas4 prenait soin d’accueillir tout ce petit monde dans sa modeste demeure. Le soir nous nous réunissions tous dans la chambre haute. Nous savions.

Un soir, après la prière et le partage du repas, les onze se levèrent. Simon-Pierre prit alors la Parole pour nous faire part de leur intention de choisir un nouvel apôtre succédant à Judas. Le sujet souleva beaucoup de questions : Les Douze avaient été choisis par Jésus lui-même, par quelle autorité pourrions-nous choisir un douzième apôtre ? disaient les uns, Ne pourraient-ils pas continuer à être seulement onze ? Qu’est-ce que cela changerait ? disaient les autres. Et d’autres encore : Mais qui voudrait la place du traitre ? Je ne comprenais pas moi-même ce choix. Je le trouvais alors trop provocateur, voire dangereux : reconstituer le groupe des Douze, c’était risquer encore de passer pour un groupe d’activistes5.

Dans ce brouhaha, Jacques fils de Zébédée, l’un des Douze, prit la parole : « Frères, un jour, Jésus choisit parmi ses disciples, des hommes pour être ses apôtres. Nous étions douze, comme autrefois les douze tribus de nos pères sur cette terre que Dieu nous a donnée en signe de son Alliance6. Il nous a choisi depuis les rives du Jourdain jusqu’au bord du lac de Galilée. Il a voulu rassembler, autour de lui, publicains et pêcheurs, pharisiens et zélotes, galiléens et judéens pour devenir à ses côtés les témoins d’une nouvelle Alliance qu’il est venu inaugurer. Et celui que les autorités n’ont su reconnaître en le crucifiant, a été relevé d’entre les morts et nous le proclamons désormais Christ et Seigneur. Nous sommes désormais les témoins de la bonne nouvelle de ce Royaume de Salut qui est aujourd’hui à l’œuvre, et nous sommes appelés à en être les signes.

A ces paroles, la communauté fut unanime et s’accorda sur la proposition des Onze. Beaucoup se proposèrent alors pour être celui qui s’adjoindrait aux apôtres. Pierre prit à son tour la parole7 prenant à témoin la parole de l’Ecriture, et invita à choisir parmi ceux qui avaient suivi Jésus depuis le Jourdain et qui avaient été témoins de son élévation vers le Père. Seuls Joseph Barsabbas et moi remplissions ces conditions. Ni l’un, ni l’autre pourtant nous nous étions proposés pour remplir ce rôle. L’assemblée porta son choix sur Barsabbas : il avait pris le risque de nous accueillir, et avait fait preuve de bonté à l’égard de chacun de nous. Mais Simon-Pierre nous invita à la prière. Puis, on inscrivit nos deux noms que l’on tira au sort. Il ne convenait pas que l’apôtre fut choisi par les hommes. C’est ainsi que je fus choisi, au nom du Seigneur, pour être son apôtre. L’assemblée se réjouit, tandis que je m’inquiétais de ce service dont je ne me sentais pas digne. Nous étions douze alors et je ne m’imaginais pas ce que nous allions encore vivre.

Commentaire : En reconstituant le groupe des Douze, Pierre redonne chair à leur fonction prophétique d’annoncer le Royaume à venir (Ac 1,6-8) jusqu’au retour du Christ (1,9-11). C’est un choix basé sur des critères objectifs mais qui nait de la prière de l’assemblée (Ac 1,12-14). L’Eglise, dans son discernement, nait de la prière. Quant au tirage au sort, il relève d’une pratique usuelle dans le monde antique. Il n’est pas sans rappeler le choix des services du Temple (1Ch 25,8-9 ; Lc 1,9…). Les disciples s’en remettent ainsi au Seigneur : c’est lui qui choisit, qui appelle comme il avait appelé chacun des Douze.

< épisode précédent | épisode suivant >

Relire les épisodes précédents : 1234 5 678910

Découvert récemment, un papyrus du IInd siècle retrace les faits et gestes des premiers disciples depuis la découverte du tombeau vide jusqu’à la Pentecôte. Ce manuscrit rapporterait le témoignage même de Matthias, disciple du Seigneur, celui qui sera appelé à devenir Apôtre (Ac 1,25).
  1. Cf épisode précédent
  2. Ou Pentecôte
  3. Voir aussi l’épisode 5
  4. Voir épisode 1
  5. Voir épisode 8 & 9
  6. Ex 6,4
  7. Ac 1,15-22

François

Prêtre catholique et bibliste du diocèse de Luçon (Vendée).
Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :

Ce site utilise quelques cookies

Merci de valider l'acceptation des cookies. Vous pouvez aussi refuser leur usage, tout en continuant à visiter ce site.