L’Alliance mise en Avent

4ème dimanche de l’Avent (B)
2Samuel 7, 1-5.8b-12.14a,
Lc 1,26-38

L’arche d’Alliance a suscité beaucoup de curiosité et d’imaginaire. Symbole de force et de puissance divines depuis l’exode des fils d’Israël jusqu’à la conquête de Canaan, elle disparaitra, discrètement, du témoignage biblique après la royauté de David et de Salomon – bien avant que Les aventuriers de l’arche perdue ne la retrouvent et l’égarent à nouveau1. Mais l’a-t-on vraiment égarée ?

L’arche d’Alliance

Selon le livre de l’Exode (Ex 25,10-22), l’arche d’Alliance (ou du Témoignage) était le cœur de la tente du sanctuaire. Elle contenait les tables de la Loi (selon Dt 10,1-2), mais surtout elle était le lieu de rencontre entre Dieu et son peuple (Nb 7,89) et le guidait dans sa marche au désert (Nb 10,33). Plus qu’un objet, l’arche représente en elle-même l’Alliance entre les fils d’Israël et le Seigneur qui se rendait présent pour légiférer, guider, protéger son peuple. Elle était l’assise, le trône même de Dieu qui se donnait à voir et à entendre aux seuls Moïse et Aaron. Après la conquête de Canaan, elle fut déposée au sanctuaire de Silo. Lors de la fondation de sa nouvelle capitale, le roi David la venir jusqu’à Jérusalem avec la tente de la rencontre.

Un palais pour Dieu

2S 7 1 Le roi David habitait enfin dans sa maison. Le Seigneur lui avait accordé la tranquillité en le délivrant de tous les ennemis qui l’entouraient. 2 Le roi dit alors au prophète Nathan : « Regarde ! J’habite dans une maison de cèdre, et l’arche de Dieu habite sous un abri de toile ! » 3 Nathan répondit au roi : « Tout ce que tu as l’intention de faire, fais-le, car le Seigneur est avec toi. »

Comme si tout était accompli

David a enfin reçu la royauté après de nombreuses épreuves. Son rival Saül est mort, ses ennemis ne sont plus un danger. Le roi règne avec sagesse et lucidité sur les douze tribus d’Israël au sein d’une nouvelle capitale, Jérusalem, qui accueille désormais son palais flambant neuf. La paix semble régner. Pour autant, David n’oublie pas Celui qui lui a permis d’accéder à cette place, Celui qui l’a oint pour le servir. Aussi souhaite-t-il associer Dieu à sa réussite. Mais les projets du Seigneur sont bien souvent déroutants.

Va dire à mon serviteur David

2S 7 4 Mais, cette nuit-là, la parole du Seigneur fut adressée à Nathan : 5 « Va dire à mon serviteur David : 8b Ainsi parle le Seigneur : Est-ce toi qui me bâtiras une maison pour que j’y habite ? C’est moi qui t’ai pris au pâturage, derrière le troupeau, pour que tu sois le chef de mon peuple Israël. 9 J’ai été avec toi partout où tu es allé, j’ai abattu devant toi tous tes ennemis. Je t’ai fait un nom aussi grand que celui des plus grands de la terre. 10 Je fixerai en ce lieu mon peuple Israël, je l’y planterai, il s’y établira et ne tremblera plus, et les méchants ne viendront plus l’humilier, comme ils l’ont fait autrefois, 11a depuis le jour où j’ai institué des juges pour conduire mon peuple Israël. Oui, je t’ai accordé la tranquillité en te délivrant de tous tes ennemis.

Le Seigneur est avec toi

Mattéo Rosselli, Le triomphe de David, 1630

Les paroles du Seigneur à Nathan, destinées à David, opèrent un renversement radical. Elles rappellent au roi qu’il demeure son serviteur, ou plus exactement qu’il ne peut être roi qu’en étant serviteur. David voulait élever pour son Dieu un temple, mais le Seigneur lui rappelle qu’il n’a nul besoin de lieu fixe pour agir. « Le Seigneur est avec toi » disait Nathan à son souverain, et le Seigneur lui rappelle qu’il fut toujours avec lui, en dehors de tout temple. L’action de Dieu fut en tout, avec David, toujours première.

Peuple de l’Alliance

Le passage de la mer Rouge par les Hébreux, gravure de la fin du XIXe

Dieu ne réside pas silencieusement dans une arche fait de mains d’homme. Il parle par son prophète. Sa parole devient déterminante et toujours créatrice d’une nouveauté orientée vers le Bien. David souhaitait un lieu fixe, mais c’est le Seigneur qui se le choisit. Ce sera son peuple. Voilà où le Seigneur demeure et agit encore. L’arche, la tente, ces contenants sacrés, ne sont plus des objets, mais un peuple vivant où Dieu s’établit pour agir encore. L’Alliance reste l’initiative gracieuse de Dieu afin de procurer la tranquillité aux fils d’Israël, une paix stable garantie par un roi-serviteur et un fils.

Un fils annoncé

2S 711b Le Seigneur t’annonce qu’il te fera lui-même une maison. 12 Quand tes jours seront accomplis et que tu reposeras auprès de tes pères, je te susciterai dans ta descendance un successeur, qui naîtra de toi, et je rendrai stable sa royauté. 14a Moi, je serai pour lui un père ; et lui sera pour moi un fils. 16 Ta maison et ta royauté subsisteront toujours devant moi, ton trône sera stable pour toujours. »

L’annonciation du Fils

Gerard van Honthorst, le Roi David jouant de la harpe, 1622

Le roi ne bâtira pas de maison de cèdre pour le Seigneur. C’est ce dernier donnera à sa maison familiale, une lignée royale. Un successeur est annoncé, un fils de David, roi et serviteur, roi et fils. La promesse de Dieu insiste sur le caractère filial du successeur. Il est fils avant d’être roi, fils aux yeux de Dieu, et se révélera Fils de Dieu, au sein de l’Alliance, d’une Alliance nouvelle.

Pour une Alliance nouvelle

Lc 1, 28 L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. » 29 À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.30 L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. 31 Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. 32 Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; 33 il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. » 34 Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire puisque je ne connais pas d’homme ? » 35 L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu. » 36 Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile. 37 Car rien n’est impossible à Dieu. » 38 Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » Alors l’ange la quitta.

Le Seigneur est avec toi

Orazio Gentileschi, Annonciation, 1923

L’ange n’est pas venu au sein du palais, ni même au temple de Jérusalem. Mais là où il n’existe aucun sanctuaire, ni lieu saint ou sacré. Dans une simple maison. L’ange, sans éclat, vient vers l’inattendu jeune fille de Nazareth, au milieu de son peuple. Là le Seigneur est avec toi. L’initiative de Dieu est encore plus déroutante. Il vient en son Fils, au sein de la fragilité de l’humanité. Là, le Seigneur est avec toi. Le Fils du Très Haut prend chair dans cet en-bas Galiléen. L’Alliance prend vie, prend chair en celle qui, à l’image de David, se reconnaît servante, servante d’une parole divine, inouïe et créatrice.

Pieter Brueghel l'Ancien, l'adoration des mages, 1564
Pieter Brueghel l’Ancien, L’adoration des mages, 1564.

Grand format : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Anbetung_der_K%C3%B6nige_(Bruegel,_1564).jpg

  1. Les Aventuriers de l’Arche Perdue, film de Steven Spielberg, 1981

François BESSONNET

Bibliste et prêtre pour le diocèse de Luçon (Vendée).