Blog et podcast par François, prêtre et bibliste

(7) La rencontre

Le manuscrit de la Pentecôte

7. La rencontre

M’ignorait-il à ce point pour ne point se manifester devant moi ?1 J’avais besoin de comprendre, de savoir, de voir clair. C’est ainsi que je partis en quête de réponses. Je connaissais des hommes qui pourraient m’éclairer. Je me rendis d’abord auprès de Nicodème2. Je lui avouais que je ne voyais guère d’avenir pour notre petit groupe : l’aventure était finie. Certes nous pourrions continuer à nous rassembler, à faire mémoire de lui, mais dans quel but ? Mes questions avaient l’air de le surprendre. Il se mit à parler de Jésus, de sa sagesse : sa vision de l’homme, de Dieu, sa miséricorde envers les pécheurs, son amour envers les exclus, son interprétation originale de la Loi. Il me disait l’urgence de poursuivre la tâche de Jésus, de récolter ses enseignements avant de conclure : « Sa sagesse, nous permettra de nous rendre saints et irréprochables aux yeux de Dieu, notre Père. Ainsi adviendra son Royaume » Mais sa réponse ne me satisfaisait nullement. Je ne pouvais penser que le Royaume pouvait uniquement dépendre de nos actes. Plus encore, au fond de moi, je savais que nulle sagesse, nul discours, ne pouvaient remplacer Sa présence. Mais était-il encore vivant ou n’était-ce qu’un esprit ?

Je décidais ainsi de me rendre en mon village de Bethléem. Là vivait aussi Jacob, un docteur de la loi qui appréciait Jésus. Il ne fut pas surpris de ma visite. J’espérais qu’il puisse répondre à ma question : « Si Jésus est vivant, pourquoi ne se manifeste-t-il pas clairement au monde ? ». Il me répondit : « Parce qu’il en a toujours été ainsi. Souviens-toi Matthias : à qui Dieu s’est-il manifesté ? A Pharaon ou à Moïse ? Au roi Achab ou à Elie ? ». « Mais pourquoi ? lui répondis-je. Puisque que ni Moïse, ni les prophètes ne furent entendus. » Alors il me dit : « Et tu crois que si quelqu’un ressuscite d’entre les morts et se manifeste au monde, ce dernier sera convaincu ? Homme de peu de foi : si Dieu nous a libérés du joug égyptien, ce n’est pas pour faire de nous les esclaves de sa toute-puissance. Vois-tu Matthias, Dieu attend de nous que nous découvrions son amour, même dans nos égarements comme le dit le prophète : Quand Israël était jeune, je l’aimai, et d’Égypte j’appelai mon fils. Mais plus je les appelais, plus ils s’écartaient de moi; aux Baals ils sacrifiaient, aux idoles ils brûlaient de l’encens. Et moi j’avais appris à marcher à Éphraïm, je le prenais par les bras, et ils n’ont pas compris que je prenais soin d’eux! 3 ». Je lui dis : « Tu veux dire que seul son amour est manifeste ? ». Il me répondit : « Oui, Matthias, c’est cela. ». « Et Jésus ? » lui demandais-je. Il me dit alors : «  Matthias pendant si longtemps tu as été avec lui et tu ne comprends pas encore ? ».

Non je ne comprenais pas encore clairement. Le lendemain, je décidais de partir vers l’orient. Devant moi s’étendait la mer de sel4. Je restais là un moment en prière, assis, les yeux fermés, implorant Dieu de m’aider. Comme un enfant, j’ânonnais cette prière que Jésus nous avait apprise. C’est alors que j’entendis quelqu’un s’asseoir à mes côtés. Il se mit alors à me souffler ces mots qui me manquaient. Je n’osais ouvrir les yeux, sa voix me suffisait. Je savais que c’était lui qui priait à mes côtés. Moi qui avais jusque là tant désiré le voir de mes propres yeux, je me refusais à les ouvrir pour ne pas interrompre ce moment. Et lorsque la prière s’acheva, je l’entendis encore reprendre ces mots : « Abba, Père », avant de sentir qu’il se levait. J’ouvris alors les yeux et bien qu’il ait disparu, je sus qu’il était vraiment Vivant, au milieu de nous, encore.

 

< épisode précédent | épisode suivant >

Relire les épisodes précédents : 123456

Découvert récemment, un papyrus du IInd siècle retrace les faits et gestes des premiers disciples depuis la découverte du tombeau vide jusqu’à la Pentecôte. Ce manuscrit rapporterait le témoignage même de Matthias, disciple du Seigneur, celui qui sera appelé à devenir Apôtre (Ac 1,25).
  1. Voir épisode précédent
  2. Voir épisode 4 & Jn 3
  3. Os 11,1-3
  4. La mer morte

François

Prêtre catholique et bibliste du diocèse de Luçon (Vendée).
Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :

Ce site utilise quelques cookies

Merci de valider l'acceptation des cookies. Vous pouvez aussi refuser leur usage, tout en continuant à visiter ce site.