Mais pourquoi aujourd’hui ?

(modifié le: vendredi 15 février 2019)
Ou les sept raisons (supposées) du choix de cette date par Benoît XVI.

Cher Benoît,

Depuis ce 11 février, jour de l’annonce de ta future renonciation à la ‘chaire de St Pierre’, une chose me turlupine… Non sur les raisons quant à cette décision : tu t’en es expliqué et d’autres aussi l’on fait pour toi hélas. Non, mon interrogation est tout autre, sans doute plus prosaïque : Pourquoi as-tu as choisis la date précise du 28 février à 20h00. Ta décision étant prise depuis plusieurs mois, tu aurais pu choisir celle du 13 février, entrée en Carême, ou bien le 1er janvier, fête de Marie mère de Dieu, voire un dimanche, etc… mais non, tu nous annonces, comme ça, tout de go, que tu quitteras officiellement ton ministère pétrinien ce 28 février, un simple jeudi ! J’y ai cherché un signe, un clin d’œil de ta part – je sais que tu en es fort capable – mais rien : pas de grandes fêtes, pas d’anniversaires d’évènements. J’ai cependant ouvert les éphémérides pour y chercher quelques explications.

Lagaffe1 – Pour mémoire, le 28 février nous célébrons : la première apparition de Gaston Lagaffe dans le Journal de Spirou en 1957, année de ta thèse sur St Bonaventure. Que de travail, de joies sans doute, d’abnégation aussi… durant tous ces ministères depuis ton ordination. Un peu de repos serait-il donc mérité ? Qui ne t’en blâmerait ? A moins que ta renonciation n’aurait été qu’une bonne blague à l’intention de tes ‘copains’ cardinaux ?… J’imagine qu’il doit y avoir une raison plus sérieuse.

JesusdeNazareth2 – Ce jour est aussi celui de la naissance d’Ernest Renan en 1823. Non, tu ne nous aurais pas fait cela ? Toi qui as su montrer ton attachement à une juste étude et une sain(t)e lecture de la Parole de Dieu, loin de toute idéologie et de tout fondamentalisme, depuis ta contribution discrète à Dei Verbum, ton rôle à la tête de la Commission Pontificale Biblique, tes ouvrages sur Jésus, jusqu’à nous avoir donné, avec tes frères évêques, l’audacieuse Exhortation Apostolique Verbum Domini… toi le serviteur de la Parole.

Christ3. Ce même jour, en 380, était décrété l’édit de l’empereur Théodose, défenseur de la Foi promue au Concile de Nicée, contre l’arianisme niant la pleine divinité du Christ. D’ailleurs, ce jour est aussi celui de la mort du pape Hilaire, en 468, ayant lui-même combattu la même déviance de la Foi et proclamer haut et fort la Divinité du Christ et son humanité. Le Christ, vrai Dieu ET vrai homme… comme toujours au cœur de ta foi, au cœur de tes choix, au cœur de l’Eglise, au cœur du monde. Ce Christ dont tu t’es fait le ‘vicaire’, l’humble serviteur de l’Eglise, jusqu’à ce jour encore, nous rappelant que le Pape n’est pas l’Eglise, que l’Eglise n’appartient pas au pape, ni aux idées du monde, ni à une nostalgie traditionnelle.

jmj-madrid4. C’est aussi un 28 février qu’un de tes prédécesseurs a publié son encyclique Rerum Ecclesiae sur l’évangélisation des peuples où Pie XI rappelait la nécessité d’un clergé diocésain local dans les pays dits ‘non-chrétiens’ d’hier, les nôtres peut-être aujourd’hui. Un appel donc, aux vocations enracinées dans un peuple pour le bien d’une Eglise Universelle et du Royaume ?

Romain et Lupicin5. J’ai aussi, ce fut mon premier réflexe, consulté le sanctoral : nous fêtons aujourd’hui, deux frères : St Romain de Condat (+460) & St Lupicin. Romain qui décida de vivre une vie de prière, à l’écart, à l’image des Pères du désert (et plus tard St Benoît) et son frère vint le rejoindre… Deux frères aux caractères différents qui attirèrent à eux nombre de vocations monastiques. Je vois là un joli clin d’œil fraternel… mais je vais peut-être un peu loin !

journee-sans-facebook6. Il y a aussi ce 28 février la Journée Mondiale sans Facebook ! Evitez la surenchère médiatique, les spams sur ton compte facebook twitter, ton email, les sonneries envahissantes de ton iphone, blackberry, samsung, smartphone, téléphone. Une raison pratique donc ! A moins que cette date ne révèle toute ton humilité ?

28fev137. Ainsi aurais-tu donc choisi de laisser ta charge pastorale et spirituelle, un jour banal, un jour comme un autre, sans vouloir donner de signe particulier, sinon celui de l’humilité à l’image du Christ et des Apôtres, sans presque pas de bruit, un soir, à 20h, quand le soleil se couche, à l’heure des Complies, à la fin d’un mois… en attendant un autre matin, paisible, presque ailleurs, silencieux, un matin éveillé par de nouvelles Laudes, pour vivre humblement, un nouveau mois, comme un premier jour.

Je me joins à l’ensemble de mes frères catholiques pour te souhaiter une Bonne et sainte retraite, en te laissant le dernier mot :

 


P.S. : N’empêche que j’aimerais bien savoir pourquoi avoir choisi ce 28 février ? (merci d’avance pour ta réponse.)

5 commentaires pour “Mais pourquoi aujourd’hui ?

  1. Je me suis posé la même question… s’il fallait choisir, j’opte pour ta première suggestion 😉
    Alors si Benoît te répond, surtout préviens-nous !

  2. Et le fait qu’il ait pu calculer qu’en partant aujourd’hui il pourrait y avoir un nouveau pape juste pour Pâques ? Ce serait pas un beau symbole ça aussi ?

  3. Tu as oublié un événement important : le 28 février c’est aussi l’anniversaire de mon entrée au postulat, donc de mon arrivée en Vendée, ça vaut aussi quelque chose, non ? Enfin, presque, c’était une année bissextile, alors je fête ça le 28 😉

Les commentaires sont fermés.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut

Ce site utilise quelques cookies

Merci de valider l'acceptation des cookies. Vous pouvez aussi refuser leur usage, tout en continuant à visiter ce site.