Sa Rencontre pascale nous transforme : Alléluia !

  • Post Category:Pâques

Resurrection-SchedoniOr l’ange, s’adressant aux femmes, leur dit : « Vous, soyez sans crainte ! Je sais que vous cherchez Jésus le Crucifié.
Il n’est pas ici, car il est ressuscité, comme il l’avait dit. Venez voir l’endroit où il reposait.
Puis, vite, allez dire à ses disciples : ‘Il est ressuscité d’entre les morts ; il vous précède en Galilée : là, vous le verrez !’ Voilà ce que j’avais à vous dire. » (Mt 28,1-10)

Je vous ai partagé durant ce carême quarante rencontres des plus diverses : avec un homme pressé, une reine angoissé, un menteur angélique, avec Isaïe, Moïse, Caïphe, Pilate… quarante rencontres venant parfois bousculer nos conforts, nos habitudes, nos a priori; quarante rencontres déroutantes depuis les rires, les cris jusqu’au silence du tombeau.

Cette mort sur la Croix paraissait un véritable non-sens : tout ça pour ça !? Oui. C’est bien un Nom-Sens que cette Croix éclairée par la Résurrection, un camouflet à toutes les prétentions humaines de pouvoir, de destruction… Cette Croix de Pâques parle et révèle désormais le Nom du Père, Dieu qui se donne et donne Vie. Christ est Vivant, certes, mais encore et toujours Vivant, aujourd’hui. Alléluia chantons-nous : oui Alléluia, soyons fier de Dieu. Dieu l’a ressuscité, le délivrant des douleurs de la mort car il n’était pas possible qu’elle le retienne en son pouvoir (Ac 2,24). Mais ce n’est pas la fin de l’histoire, le happy-end hollywoodien tant attendu.

Le tombeau vide est ouvert pour un réel commencement : le Ressuscité vient désormais à notre rencontre pour transformer nos vies. Inutile de le chercher comme on cherche un objet perdu ou un corps disparu.

Vous cherchez Jésus, le crucifié ?” (Mt 28,5; Mc 16,6) ; “Qui cherches-tu ?” (Jn 20,15) ; “Pourquoi cherchez-vous le vivant parmi les morts ?” (Lc 24,5). Inutile de chercher, la quête serait vaine et impossible par nos moyens seuls. Désormais Vivant le Christ ose nous précéder, aller au devant de nous, nous rejoindre pour nous rencontrer et nous transformer. Les récits des manifestations ne disent pas autre chose : Pâques ouvre à Sa Rencontre et à son initiative.

Ainsi, il se révèle juste sous les yeux de Marie de Magdala en pleurs et perdue pour lui redonner Vie et retrouver le chemin des disciples  (Jn 20,11-17). La pleureuse devient témoin et missionnaire. Aux disciples enfermés chez eux, le Christ ose se présenter et manger encore avec eux. Et les disciples peureux deviendront apôtres annonçant la Parole avec assurance. Et l’on pourrait reprendre chacun des récits, de Thomas à Saul de Tarse, en passant par Emmaüs : à chaque fois, Christ se donne et transforme le cœur de ceux qui le reconnaissent.

Janssens-Wildens-Noli-me-Tangere-Dunkerque
Christ Ressuscité, jardinier, rencontre Marie de Magdala (Jn 20) : Pelle en main pour retourner nos terres arides ?

La Rencontre du Ressuscité nous transforme, chaque jour, chaque ‘foi’. Encore faut-il l’accueillir et le reconnaître, lui le persécuté, lui le crucifié, lui le Ressuscité, lui le jardinier, le voyageur… lui qui se donne encore et toujours, lui qui donne jusqu’à l’Esprit. Ce sera toute l’Aventure des Actes des Apôtres et notre Aventure… (affaire à suivre ?)

 

François BESSONNET

Prêtre catholique et bibliste du diocèse de Luçon (Vendée).

Cet article a 1 commentaire

  1. corine

    J’ai bien noté “affaire à suivre” mais sans point d’interrogation ;-). Merci pour tous ces mots partagés au fil de toutes ces rencontres.

Les commentaires sont fermés.