Blog et podcast par François, prêtre et bibliste

La Bible et la mer (Podcast) ép. 5 : Quand un marin marche sur les eaux

Quand Jésus prend la mer, il se passe toujours quelque chose d’étonnant. Peut-être parfois trop au point qu’on pourrait aujourd’hui, si l’occasion se présentait, hésiter fortement à l’embarquer à bord. Je plaisante bien sûr mais effectivement les récits de navigation nous emmènent dans des univers déroutants. La ou plutôt les pêches miraculeuses et surtout la marche sur les eaux vont nous le montrer une fois de plus.

Télécharger le podcast

La marche sur la mer, selon Mt 14

Jésus marche sur la mer, Héliodore Pisan, 1880

Mt 14 22Aussitôt Jésus obligea les disciples à monter dans la barque et à le précéder sur l’autre rive, pendant qu’il renverrait les foules. 23 Quand il les eut renvoyées, il gravit la montagne, à l’écart, pour prier. Le soir venu, il était là, seul.  24 La barque était déjà à une bonne distance de la terre, elle était battue par les vagues, car le vent était contraire.

25 Vers la fin de la nuit, Jésus vint vers eux en marchant sur la mer. 26 En le voyant marcher sur la mer, les disciples furent bouleversés. Ils dirent : « C’est un fantôme. » Pris de peur, ils se mirent à crier. 27 Mais aussitôt Jésus leur parla : « Confiance ! c’est moi ; n’ayez plus peur ! »

Multiplication des pains et marche sur les eaux, 1386

28 Pierre prit alors la parole : « Seigneur, si c’est bien toi, ordonne-moi de venir vers toi sur les eaux. » 29 Jésus lui dit : « Viens ! » Pierre descendit de la barque et marcha sur les eaux pour aller vers Jésus. 30 Mais, voyant la force du vent, il eut peur et, comme il commençait à enfoncer, il cria : « Seigneur, sauve-moi ! » 31 Aussitôt, Jésus étendit la main, le saisit et lui dit : « Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? »

32 Et quand ils furent montés dans la barque, le vent tomba. 33 Alors ceux qui étaient dans la barque se prosternèrent devant lui, et ils lui dirent : « Vraiment, tu es le Fils de Dieu ! » 34 Après la traversée, ils abordèrent à Génésareth.

Maria Saal Herbert Boeckl, Fresque (dét.), Saint Pierre secouru du lac de Galilée, 1925

RÉFÉRENCES

Pour suivre cette série, abonnez-vous

François

Prêtre catholique et bibliste du diocèse de Luçon (Vendée).

Ecrire une remarque, un avis... ou juste un mot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :

Ce site utilise quelques cookies

Merci de valider l'acceptation des cookies. Vous pouvez aussi refuser leur usage, tout en continuant à visiter ce site.