Le choix des Douze (Lc 6,12-16)

  • Post last modified:vendredi 4 février 2022
  • Post category:Evangile selon Saint Luc
  • Temps de lecture :8 min de lecture

Parallèles : Mc 3,13-19 ; Mt 10,1-4

Le récit de l’appel de douze apôtres ouvre un nouveau volet de l’évangile de Luc et introduit le discours des béatitudes (6,17-26). Il vient également éclairer la figure messianique de Jésus.

Les douze apôtres, fresque de l'église de montcherand, Suisse, XII°s.

Dans la montagne pour prier (6,12-13)

6, 12 En ces jours-là, Jésus s’en alla dans la montagne pour prier, et il passa toute la nuit à prier Dieu. 13 Le jour venu, il appela ses disciples et en choisit douze auxquels il donna le nom d’Apôtres :

En ces jours-là

L’expression en ces jours-là n’est pas seulement chronologique. Certes, elle nous relie à cette révélation du maître du sabbat lue précédemment. La scène du choix des Douze, chez Luc, reçoit ainsi une dimension eschatologique. Effectivement en ces jours-là est également une expression caractéristique des oracles prophétiques sur les temps derniers.

  • Jl 4,1 Oui, voici qu’en ces jours et en ce temps, où je ramènerai les captifs de Juda et de Jérusalem.
  • Za 8, 23 Ainsi parle le Seigneur de l’univers : En ces jours-là, dix hommes de toute langue et de toute nation saisiront un Juif par son vêtement et lui diront : « Nous voulons aller avec vous, car nous avons appris que Dieu est avec vous. »
  • Jr 50,4 En ces jours-là, en ce temps-là, – oracle du Seigneur – les fils d’Israël et les fils de Juda viendront tous ensemble ; ils marcheront en pleurant, ils chercheront le Seigneur leur Dieu.

Ces jours-là attendus sont ceux du retour en grâce et de rassemblement des dispersés d’Israël, sous la conduite du Seigneur ou de son Messie.

Toute la nuit à prier Dieu

Outre la notation temporelle, le site choisi est également significatif. Dans la tradition biblique, la montagne est le lieu privilégié de la révélation et de la rencontre avec le Seigneur. L’évocation de la nuit n’est d’ailleurs pas sans rappeler la scène du Sinaï rapporté par le livre du Deutéronome :

Dt 4, 11 Vous vous êtes donc approchés et tenus debout, au pied de la montagne. Et la montagne était en feu, embrasée jusqu’en plein ciel, parmi les ténèbres des nuages et de la nuée obscure. 12 Alors, le Seigneur vous a parlé du milieu du feu ; le son de ses paroles, vous l’entendiez, mais vous n’avez vu aucune forme ; rien qu’une voix ! (lire aussi Dt 5,22 )

Ainsi, les mention de ces jours-là, de la montagne, de la nuit et de la prière introduisent solennellement le prochain choix des Douze, qui s’inscrit dans le dessein divin. La prière de Jésus exprime sa pleine communion avec le Père. L’élection des douze, au nombre des tribus d’Israël, manifeste ce dessein de restauration et de rassemblement attendu dans ces jours-là, aux derniers jours, lorsque le Seigneur se révélera.

Envoi des Douze en mission, santa maria del carmine, Chapelle Brancacci, Florence, 1425

Les Douze (6,14-16)

6, 14 Simon, auquel il donna le nom de Pierre, André son frère, Jacques, Jean, Philippe, Barthélemy, 15 Matthieu, Thomas, Jacques fils d’Alphée, Simon appelé le Zélote, 16 Jude fils de Jacques, et Judas Iscariote, qui devint un traître.

De Simon à Judas

Ils sont douze, tels les tribus d’Israël et exprime, par leur nombre, la volonté de manifester la venue des ces jours-là, de ce royaume annoncé par Jésus. Ils sont douze, et les évangiles synoptiques s’accordent à peu près sur les noms. Luc est celui qui ne s’attardent pas à décrire les relations de fratrie entre Jacques et Jean (Mt 10,2-4 ; Mc 3,16-19), ni à les surnommer Boanerguès, fils du tonnerre (Mc 3,16). Cependant, Luc est le seul à substituer Jude fils de Jacques au Thadée de Marc et Matthieu.

La mention des Douze est marquée par les qualificatifs. Là, Simon reçoit, par Jésus, le nom de Pierre. Ce changement indique non seulement un nouvelle vocation mais exprime aussi l’autorité paternelle de Jésus sur ces Douze, dont le premier d’entre eux. Ces Douze sont appelés, nommés, comme des fils qu’ils auront à devenir. L’appel de Judas, déjà désigné par anticipation de traître, permet aussi d’orienter le lecteur vers la passion. Le choix des Douze ne s’inscrit donc pas dans un esprit de conquête, mais dans une volonté de révélation.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cet article a 2 commentaires

  1. François BESSONNET

    Merci beaucoup pour avoir repéré cette erreur de lien, désormais corrigée. Je suis heureux que ce site vous convienne. Bonne continuation dans sa lecture. Cordialement.

  2. LEROY Christian

    Bravo, votre site me nourrit vraiment…
    Un petit probleme technique . En l’évangile de Luc, lorsque je clique sur l’envoi en mission des douze (chap 9) j’obtens le choix des 12 (chap -)
    ???
    Fraternellement !

François BESSONNET

Bibliste et prêtre pour le diocèse de Luçon (Vendée). cf. bio