Blog et podcast par François, prêtre et bibliste

Tu es le Christ – fête de la dédicace (Mt 16,13-19)

Le texte de l'évangile est celui qui sera proclamé dimanche 27 octobre à l'occasion de la solennité de la dédicace des églises pour l’Église catholique en France. L'évangile de Luc pour le 30° dimanche ordinaire est commenté dans l'article précédent. Je sais : c'est plus compliqué que la simple profession de foi de Pierre... quoique !

Continuer la lecture

Bonne fête du blog

Aujourd'hui 31/08 c'est (paraît-il) la journée mondiale du blog (et du blogue aussi. ) Alors, bonne fête à tous mes collègues blogueurs et blogueuses.

Continuer la lecture

Dimanche de la sainte Trinité

Le temps pascal vient de s'achever avec la fête de la Pentecôte. Cependant, les prochains dimanches ne seront pas un retour à l'ordinaire mais célèbreront la Sainte Trinité et le Saint Sacrement, sans oublier le vendredi du Sacré-cœur.

Continuer la lecture

Christ, roi de l’Évangile

Fête du Christ Roi (année B, Jn 18,33b-37)

Nous voilà déjà à la fin de cette année liturgique dont ce dimanche sera le dernier. Occasion de porter notre regard – encore et toujours – sur Celui qui nous rassemble et nous accompagne au long des temps : Jésus Christ. Mais que vient faire ici cette histoire de royauté ? Est-ce pour nous rappeler le terme de la vie terrestre du Christ et fermer l’évangile ? Ou bien pour nous renvoyer à notre propre fin – au sens de finalité – et nous ouvrir à la richesse d’une vie éclairée par sa Parole ? (suite…)

Continuer la lecture

Toussaint et saints pour tous

Toussaint ... fêtes de tous les saints : la liste est longue, soyons-en heureux ! Cette sainteté des hommes et des femmes qui nous ont précédés dans la foi force souvent notre admiration et nous laisse parfois - en comparaison - avec un sentiment de médiocrité.

Continuer la lecture

Laissez parler son Sacré Cœur

Que le Christ habite en vos cœurs par la foi ; restez enracinés dans l’amour, établis dans l’amour. Ainsi vous serez capables de comprendre avec tous les fidèles quelle est la largeur, la longueur, la hauteur, la profondeur… Vous connaîtrez ce qui surpasse toute connaissance : l’amour du Christ. Ep 3, 17-19

Christ habite en nous.

Odilon Redon - le christ du silence, 1910En quelques mots, Paul en a dit beaucoup … même s’il continue à approfondir. Mais tout est là. Paul indique ici que la foi est une relation avec le Christ vivant. Trois verbes vont crescendo pour nous faire comprendre l’ampleur du mystère : habiter, enraciner et établir (ou fonder). Si le Christ habite le cœur de croyant ce n’est pas seulement pour y faire acte de présence, ou s’y lover dans un nid douillet, mais pour y être une présence en acte, une réelle présence – pour ne pas dire, une présence réelle et prégnante, donnant vie à notre foi dans la réalité de notre quotidien. Cette action du Christ est, selon Paul, l’Amour divin lui-même révélé par le Fils. (suite…)

Continuer la lecture

Quand la Trinité se mêle à nos vies

Faut-il toujours expliquer la Trinité ?

Sandro Botticelli, Sainte-Trinite, 1591Prêcher en la fête de la Sainte Trinité est toujours, pour moi, un exercice délicat. La tentation est grande de se lancer avec zèle dans une catéchèse aux allures de cours théologique – obscur dès la cinquième minute –  sur chacune des personnes, leur unique nature, leur égale majesté1 ou bien dans une composition imagée, de paraboles – plus cabalistiques que pédagogiques – pour éclairer notre foi en la Trinité, éternelle et sainte, comme en son indivisible Unité2. Certains de mes confrères auront sans doute le talent de donner à la Trinité un triple visage clair. Mais finalement, sans doute importe-t-il de s’interroger à propos de ce que notre foi en la Trinité apporte à notre vie quotidienne. (suite…)

Continuer la lecture

2 0 1 8 – Et prendre ce temps

L’exercice est conventionnel, l’intention louable et  l’art dupliqué d’année en année. Il est aisé de souhaiter, surtout à cette distance anonyme, une année tout aussi bonne et heureuse que la santé, le travail, la vie familiale ou la vie spirituelle… Ne soyons pas naïfs, vous et moi, nous savons le peu d’emprise que nous possédons sur les évènements à venir et que notre bonheur ne dépend pas d’un cumul de ces vœux annuels et encore moins de nos résolutions récurrentes. Pourtant tout serait si “joyeux”, “doux”, “bon”… à l’image de ce vocabulaire infantile et de ces rêves adolescents “carte-postalisés” que nous savons promouvoir en ce début d’année. (suite…)

Continuer la lecture
Fermer le menu